Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...
Gouffres de lumière
 
Poèmes  ( extraits )

Bernard SELLIER
Vous pouvez lire ci-dessous quelques extraits des poèmes composant le recueil.
Amertume

Combien de corps nacrés, de voluptueux cratères 
 Dont je ne connaîtrai jamais le doux mystère, 
 Combien de plaisirs fous, de hurlements sauvages 
 Qui dorment à jamais sur de lointains rivages. 
 
  
Elles sont multitude, ces fières beautés 
 Incrustées sur l'écran des souvenirs voilés, 
 Semant dans l'univers leurs capiteux parfums, 
 Arrosant mes désirs d'érotiques embruns. 
 
  
Éternelle souffrance de l'inassouvi 
 L'âme rue et se tord dans son temple asservi 
 L'ombre étend son manteau de remords et d'oubli 
 Sur le cœur qui s'accroche à sa mélancolie.  
 
 
( à suivre dans les recueils imprimés... )

02/12/2003

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.
AMAZON
Coma

Une route embaumée sous le ciel de Provence 
 Le souffle de la vie qui fouette mon visage 
 Les vibrations d'amour et le bain de Jouvence 
 Dans cet azur bleuté où dort le paysage. 
 
  
Je file dans le vent, gorgé d'exubérance 
 Respirant la douceur d'un printemps matinal 
 Le soleil capiteux joue de ses fulgurances, 
 Arrosant de lumière un monde virginal. 
 
  
Et soudain, la violence... 
 Le néant du silence ! 
 
  
Il ne peut être mien 
 Ce grand corps immobile. 
 Pourtant il me retient 
 En captateur habile.
 
  
( à suivre dans les recueils imprimés... )

05/11/2003

Grain de sable

Tu es creuse, dit-on, 
 Recelant des trésors qui sont inaccessibles 
 A nous, pauvres piétons 
 Qui parcourons ta croûte en fourmis impassibles. 
 
  
Un grand soleil, dit-on, 
 Brille au cœur de ton corps aux mamelons glacés 
 Où, pâles rejetons,  
 Nous pleurons un Eden aujourd'hui trépassé. 
 
  
De grands êtres, dit-on, 
 Y croissent en sagesse et spiritualité 
 Loin des bêlants moutons 
 Qui font leur ordinaire de fatalités. 
 
  
Des envoyés, dit-on, 
 Sont parfois missionnés pour observer nos vies 
 D'orgueilleux avortons 
 Clamant à l'univers leur terrestre génie.
 

  ( à suivre dans les recueils imprimés... )

31/01/2003

Naissance

Un aveuglant éclair... 
 Le souffle d'un ciel d'azur 
 Se mêle à la poussière. 
 Et mon âme est brisure... 
 Éternel recommencement. 
 Adieu mon paradis, 
 La mélodie des chants 
 Qui berçaient mon ailleurs de douces harmonies 
 S'est éteinte, là-bas 
 Dans les prés enchantés et les palais fleuris. 
 De dissonants échos se livrent un combat 
 Autour d'un berceau blanc. 
 Je me perds et j'attends. 
 Quel est ce corps fragile, 
 Cette prison de chair rose 
 Qui dort paisiblement sur sa terre d'exil, 
 Paupières closes ?
 

  ( à suivre dans les recueils imprimés... )

06/02/2004

Petit enfant

 Je te sens, l'enfant, 
 Je sens le ciel d'azur où tu jetais tes rêves. 
 Je suis toi, cet enfant, 
 Voulant voir le soleil au milieu des tempêtes. 
 Ce soir je suis ta vie, 
 Ton désespoir profond, 
 La beauté qui t'entoure , 
 Ces visages gracieux qui peuplent tes nuits, 
 L'horizon qui s'entrouvre sur tous les possibles, 
 Le chagrin qui te tord, 
 Et la joie qui transperce, 
 Les cris de désespoir, 
 Les atomes de fête. 
 Tu es mon cher instant, 
 De douce compassion. 
 Ton visage est le mien, 
 Ta jeunesse, ma vie.
 
 
 ( à suivre dans les recueils imprimés... ) 
 
  11/02/2004  

Vent de sagesse

 Dissipe les sombres nuages, 
 De la peur et de la violence, 
 Apaise les grondants orages, 
 Qui brisent le cristal-silence. 
 
  
Consume la poussière grise, 
 Qui stratifie notre mémoire, 
 Mortifie et culpabilise, 
 Notre mental lacrymatoire. 
 
  
Disperse les feuilles jaunies, 
 De nos errements printaniers, 
 Au temps où les dysharmonies, 
 Forgeaient nos liens de prisonniers.
 
 
 ( à suivre dans les recueils imprimés... ) 
 
  11/02/2004