Deux cas Covid, deux vécus différents, site Images et Mots

  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
Deux cas de Covid, deux vécus très différents... 

 Cet article résulte simplement d'une observation personnelle. Les précisions qui sont données ont pour seul but d'offrir une information objective sur les symptômes qui se sont manifestés lors d'une infection au sein d'un foyer. 

    Sujet n° 1 :  

  Sexe : masculin, âge : 73 ans. Facteurs de risque : aucun. Prévention : vitamine D : environ 2000 U.I. par jour depuis le début du Covid. Application nasale régulière matin et soir de baume du tigre blanc. Pas de vaccination.
  Contamination probable : jeudi 18 novembre 2021. Le dimanche 21, 'coup de barre' dans l'après-midi avec grosse sieste. Nombreux éternuements (mais l'application de baume du tigre provoque parfois ce phénomène...). Prise de 150 ml de chlorure de magnésium (Nigari) trois fois par jour pendant deux jours. Une légère toux sèche nocturne calmée avec de l'Oxomemazine (Toplexil). À partir du lundi 22 novembre après-midi, plus aucun symptôme.
  En résumé : une manifestation beaucoup plus anodine que celle qui accompagnait certains rhumes vécus jadis (souvent : deux jours d'éternuements avec rhinorrhée importante, nez bouché durant plusieurs nuits, puis 4 à 5 jours de toux sèches résistantes au Néo Codion à hautes doses...). Rien de tout cela avec le variant Delta...
  Auto-test effectué le jeudi 25 novembre : il se révèle positif. Test PCR effectué le 02 décembre :



    Sujet n° 2 :  

  Sexe : féminin, âge : 70 ans. Facteurs de risque : trois maladies auto-immunes, dont thyroïdite de Hashimoto. Prévention : vitamine D : environ 2000 U.I. par jour et Zinc depuis le début du Covid. Pas de vaccination.
  Contamination probable : samedi 20 ou dimanche 21 novembre 2021. Le mercredi 24, sensation d'une importante indigestion. Pas d'amélioration le lendemain. Auto-test effectué le jeudi 25 novembre : il se révèle positif. Test PCR effectué le 02 décembre :


  Jeudi 25 novembre : le médecin homéopathe prescrit 4 granules d'Arnica 9CH toutes les 6 heures et 4 granules de Belladona 4CH toutes les 4 heures. À cela sont ajoutés vitamine C à haute dose. La température oscille entre 37° 5 le matin et 38° 8 au maximum durant quelques jours. Aucune amélioration ne se manifeste. L'épuisement est intense.
  En revanche, aucun symptôme respiratoire n'apparaît et la saturation en oxygène demeure constante entre 97% et 98%.
 Une semaine après le déclenchement de la pathologie, 500 mg de Quercétine sont ajoutés trois fois par jour ainsi que du Glutathion liposomal et du Sélénium. Quelques essais d'absorbtion d'argile verte (méthode préconisée par la thérapeute Jade Allègre) sont effectués, mais abandonnés. D'une part, l'ingestion d'argile n'est pas agréable, c'est le moins qu'on puisse dire, et d'autre part, elle doit être prise dès les premières manifestations de la maladie pour avoir de l'efficacité. Aucun changement ne se manifeste dans l'état d'asthénie. 
 Le vendredi 3, un naturopathe conseille la prise répétée de Drosera composé. Après une très légère sensation d'amélioration, l'épuisement réapparaît. Le remède aurait dû être pris dès les premiers symptômes.  Dimanche 5 décembre, début de prise de chlorure de magnésium (Nigari), trois fois par jour.
 Lundi 6 décembre : premier jour d'une réelle amélioration. Est-ce l'effet du Nigari ou bien l'évolution 'normale' de la maladie ? Impossible de le savoir.
 Mardi 7 décembre : auto-test : Négatif... 
 En résumé : certes pas de symptômes pulmonaires ou de déficit d'oxygénation, mais un épuisement intense que rien ne semblait pouvoir enrayer. Rien de grave, mais des journées très difficiles à vivre pour une personne active.
 À suivre...

Bernard SELLIER  
07 décembre 2021

  Nous attirons votre attention sur le fait que tous les Actes ou Produits ci-dessus mentionnés ne sont en aucune façon remboursés par la Sécurité Sociale. Les conseils, consultations & soins constituent une aide pour vous permettre de vous reconnecter avec votre harmonie et votre force vitale naturelles. Il est très important de toujours respecter scrupuleusement les prescriptions thérapeutiques qui ont pu vous être faites par le corps médical ainsi que les conseils prodigués pour éviter toute contamination.