Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" 8th wonderland ",
          2008, 
 
de : Nicolas  Alberny, Jean  Mach, 
 
  avec : Nicolas Vayssie, Robert William Bradford,
Melanie Molnar, Noel Lamota, Jacqueline Corado,

 
Musique : Nicolas Alberny
















*******

 
  
         




















































 
 
   Des élections présidentielles ont lieu dans un pays d'Amérique Centrale. Alors que les résultats viennent de le donner vainqueur, Gueriero (Angelo Aybar) est abattu par son homme de confiance, Esteban (Nicolas Vayssie). Retour en arrière, huit mois plus tôt. Un groupe de personnes, disséminées dans le monde, ont créé un pays virtuel, 8th wonderland. Ils communiquent par Internet et mènent diverses actions destinées à faire prendre conscience aux masses des dérives de tous ordres dues aux politiques sociales ou économiques... 
 
   Le postulat de base ne manque pas d'intérêt. Mais si le fond est louable, la forme cinématographique laisse pour le moins perplexe. Le tourbillon répétitif des petites lucarnes video dans lesquelles s'expriment (et s'engueulent) les multiples intervenants "libres", ainsi que les innombrables micro commentaires des présentateurs (trices) multilingues de divers pays, d'abord vivants, deviennent très vite lassants. Quant à l'intention des auteurs, elle est à la fois claire sur certains points et nébuleuse sur d'autres. Claire sur le fait que la manipulation, l'infiltration, la cancérisation menacent tout aussi bien une confédération virtuelle qu'un pays réel. Nébuleuse en ce qui concerne le point de vue porté sur cette puissance invisible, qui semble adopter le credo : "la fin justifie les moyens", et utilise des méthodes plus que douteuses. Entre les actions gentiment potaches du début (installation de distributeurs de préservatifs au Vatican), et les actions violentes orchestrées pour le "bien" des délaissés, le spectateur ressort de cette vision avec une impression de malaise général, déconcerté par un regard sur le phénomène qui semble privé de position claire, ou même de possibilité de réflexion, tant l'ensemble affiche une apparence foutraque. 
 
   Une idée originelle captivante, un traitement original, mais un résultat décevant.  
 
   
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.