Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

La firme,
      (The firm),      1993, 
 
de : Sydney  Pollack, 
 
  avec : Tom Cruise, Gene Hackman, Jeanne Tripplehorn, Ed Harris, Hal Holbrook, Holly Hunter, Gary Busey, David Strathairn,
 
Musique : Dave Grusin

   
   
Mitch McDeere (Tom Cruise), fraichement diplômé de l'université de Harvard, reçoit des offres plus mirifiques les unes que les autres de la part de divers cabinets d'avocats. Il jette son dévolu sur un établissement de Memphis, et emménage avec sa compagne Abby (Jeanne Tripplehorn) dans une luxueuse villa. Pourtant, très rapidement, le rêve se ternit. Mitch s'aperçoit que plusieurs avocats de la firme ont été victimes d'accidents étranges... 
 
    Jusqu'à quel point l'opportunisme et l'arrivisme sont-ils susceptibles de ronger le coeur et l'âme d'un brillant avocat plus idéaliste qu'il ne veut bien l'admettre ? Voilà un sujet tout à fait captivant. Enveloppé dans une gaine narrative qui frôle à plusieurs reprises le thriller, habité de personnalités hautement charismatiques (Gene Hackman, jouissivement ambigu, Ed Harris, Holly Hunter...), il aurait logiquement dû donner naissance à une oeuvre fascinante. Ce n'est pourtant jamais le cas. Non que les événements qui se déroulent devant les yeux du spectateur soient inintéressants. Simplement, ils apparaissent nés de l'imagination d'un bon faiseur, sans parvenir à atteindre l'intensité dramatique, la tension viscérale, qui transforment un polar de bon aloi en un drame vertigineux qui serre la gorge et noue les tripes. Le scénario réserve son lot de poursuites, de situations dangereuses, mais il semble survoler tout cela sans vraiment pénétrer la chair de la tragédie vécue par Mitch. Un signe tout à fait subjectif, mais révélateur : le film m'a donné l'impression d'être visionné pour la première fois, alors que je l'avais déjà regardé il y a quelques années seulement. Rien dans ces deux heures trente qui marque durablement le souvenir. Du prêt-à-porter de qualité, là où l'on aurait souhaité la création d'un génie créateur...

   
Bernard Sellier