The Good criminal, film de Mark Williams, commentaire

  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

The good criminal,
    (Honest thief),    2020, 
 
de : Mark  Williams, 
 
  avec : Liam Neeson, Kate Walsh, Jeffrey Donovan, Jai Courtney, Robert Patrick, Anthony Ramos, 
 
Musique : Mark Isham

   
   
Tom Dolan (Liam Neeson) a cambriolé 12 banques dans 7 états sans jamais se faire prendre. Lorsqu'il fait la connaissance d'Annie Wilkins (Kate Walsh), il devient amoureux fou et cesse toute activité. Un an plus tard, il décide de contacter le FBI afin de rendre l'argent en échange d'une peine réduite. Mais tout ne se déroule pas comme il l'imaginait...
 
   Une nouvelle fois, Liam Neeson occupe tout l'espace dans un thriller soigneusement calibré pour rendre infiniment sympathique ce braqueur hors pair. Tous les ingrédients traditionnels sont au rendez-vous. Une bonne action à but de rédemption, de vilains agents (enfin surtout l'un des deux) du FBI qui font passer le gentil voleur pour un assassin, et, conséquence inévitable, un rétablissement de la vérité après quelques péripéties attendues. Si l'on s'en tient à ce résumé du film, on peut se dire qu'il ne recèle pas grand chose de positif ou d'enthousiasmant. C'est effectivement le cas, mais encore une fois le charisme d'un Liam Neeson fatigué malgré l'amour qui fait bouillonner ses artères, permet de prendre un certain plaisir à suivre cette histoire qui débute pourtant sur un concept relativement invraisemblable. Mais la foi et la passion sont susceptibles de déplacer des montagnes. Pourquoi ne pourraient-elles pas inciter un cambrioleur jusque là invisible à se constituer prisonnier pour ne pas avoir à cacher éternellement à sa belle les fautes qu'il a commises ? Un film sans grande ambition ni originalité, mais suffisamment habité par ses deux amoureux pour permettre de meubler un samedi soir pluvieux...

   
Bernard Sellier