Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Gothika ",
           2003, 
 
de : Mathieu  Kassowitz, 
 
  avec : Halle Berry, Robert Downey Jr., Charles S.Dutton,
Bernard Hill, Penelope Cruz, Dorian Harewood,

 
Musique : John Ottman
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Miranda Grey 'Halle Berry) est psychiatre et travaille dans la clinique que dirige son mari, Douglas Grey (Charles S.Dutton). Une nuit, alors qu'elle rentre chez elle en voiture, elle évite de peu une jeune fille ensanglantée qui se dresse au milieu de la route, et percute un arbre. Lorsqu'elle reprend ses esprits, elle est enfermée dans une cellule de l'hôpital, accusée du meurtre de son époux. Elle tente de convaincre son collègue, Pete Graham (Robert Downey Jr.), qu'elle n'est pas folle, mais les délires hallucinatoires qui l'assaillent semblent prouver le contraire. Le Sheriff Ryan (John Carroll Lynch), grand ami du mort, ne la croit pas davantage... 
 
   Assez durement accueilli à sa sortie, ce film n'est cependant pas aussi affligeant que certains commentaires le laissaient entendre. Bien sûr, l'originalité du thème et de son traitement ne sont pas flagrants. Bien sûr, la narration oscille entre diabolisme, délires psychotiques, et faits divers horrifiques, sans vraiment choisir son camp. Bien sûr, le réalisateur abuse de répétitifs "hou, fais-moi peur", qui discréditent quelque peu la dramaturgie de la première partie. Assurément, ce n'est pas dans cette oeuvre que l'on trouvera une innovation magnétique, et il est fort probable que le souvenir s'effacera rapidement, comme c'est le cas dans de multiples thrillers à la construction habile, mais dépourvus du supplément d'âme qui génère les chefs-d'oeuvre. Cela étant, Halle Berry est suffisamment impressionnante pour que l'on s'attache à son cas ! Hallucinée ou manipulée ? Meurtrière ou victime ? Elle traverse ce drame de manière convaincante et la fascination qu'elle engendre n'est pas uniquement issue de sa beauté rayonnante. Dommage que les personnages qui l'entourent, de Pete à la malade Chloe Sava (Penelope Cruz), ne possèdent pas plus d'étoffe, et ne représentent, finalement, que des ombres secondaires.  
 
   Mineur, quelquefois agaçant par certains partis-pris stéréotypés du genre, mais tout à fait regardable !
 
  
Bernard Sellier  
 
 

 

 

 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.