Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

" Les hommes préfèrent les blondes ",
   
 ( Gentlemen prefer Blondes ),        1953, 
 
de : Howard  Hawks, 
 
  avec : Marilyn Monroe, Jane Russell, Charles Coburn,
Elliott Reid, Marcel Dalio, Tommy Noonan,

 
Musique :  Jule Styne, Leo Robin
 

 
( The War of the Rose ), 1989,  
 
de : Danny de Vito,  
 
avec : Michael Douglas, Kathleen Turner, Danny de Vito, Sean Astin, Marianne Sägebrecht, Peter Donat,  
 
Musique : David Newman 
 

















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Lorelei Lee (Marilyn Monroe), la blonde, et son amie Dorothy Shaw (Jane Russell), la brune, sont danseuses et chanteuses dans un cabaret. Lorelei, qui ne songe qu'à l'argent, est fiancée avec un riche jeune homme, Gus Esmond (Tommy Noonan), dont le père ne voit pas d'un très bon oeil cette future union. Lorelei et Dorothy décident de partir en bateau pour Cherbourg. Gus ne peut les accompagner et s'inquiète de la fidélité de sa promise. Durant la traversée, les deux jeunes femmes font la connaissance d'un diamantaire, richissime, vieux et laid, Francis Beekman, dit Piggy (Charles Coburn), dont Lorelei s'éprend aussitôt, bien qu'il soit accompagné de sa non moins vieille épouse... 
 
   Grand classique où Jane Russell et Marilyn Monroe pétillent et éclatent d'exubérance outrancière. Mais on est dans une comédie américaine des années cinquante où tout, et surtout l'excessif qui frise souvent le ridicule, est permis. J'avoue humblement que je ne suis aucunement un fanatique des comédies musicales, surtout lorsque les chansons ne laissent pas, comme c'est le cas ici, un souvenir impérissable pour leur beauté. Je ne suis pas non plus, je le reconnais, un grand admirateur de Marilyn Monroe qui, de surcroît, joue ici jusqu'à l'overdose de sa voix minaudière qui finit par agacer passablement. Quant à l'histoire... inutile d'en parler beaucoup, car elle ne présente qu'un intérêt anecdotique. Et, qui plus est et n'arrange rien, le finale est d'une banalité franche. 
 
   Alors pourrez-vous me dire, pourquoi 3 étoiles ? Bonne question. Sans doute pour l'abattage de Jane Russell, quelques répliques à sous-entendus amusants, un duo féminin réussi, et quelques chorégraphies originales (avec les membres de l'équipe olympique au début de la traversée). 
 
   C'est tout de même bien peu !
 

 
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.