Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

The informer,
     2019, 
 
de : Andrea  Di Stefano, 
 
  avec : Joel Kinnaman, Ana de Armas, Rosamund Pike, Mateusz Kosciukiewicz, Clive Owen,
 
Musique : Brooke & Will Blair


   
New York. Le FBI a monté une opération d'infiltration pour tenter de faire tomber 'Le Général' (Eugene Lipinski), responsable d'un important trafic de Fentanyl. Pour ce faire, un prisonnier d'origine polonaise, Pete Koslow (Joel Kinnaman), condamné à vingt ans de prison, a été libéré au bout de quatre. Mais l'opération échoue et un flic de New York, lui aussi infiltré, est tué. Pete se retrouve à nouveau en tôle dans le but de poursuivre sa mission... 
 
   Composé de cette manière, le pitch paraît pour le moins nébuleux. En fait, bien qu'elle ne se révèle pas inutilement tordue, comme c'est parfois le cas dans ce genre de film, l'ouverture de l'intrigue est difficile à résumer de façon concise. La thématique de base est pourtant rudimentaire : une mission sous couverture avec des commanditaires qui vont révéler au fil de l'histoire leur véritable nature. Mais cette simplicité est heureusement compensée par une densité d'évènements qui génère à la fois une tension de bon aloi et un suspense tout à fait correct. Rien dans cette aventure n'est foncièrement original, mais rien n'est méprisable non plus. Les acteurs, Joel Kinnaman en tête, sont convaincants. Les caractères sont dessinés en quelques traits rapides, suffisants pour que leur humanité soit perceptible. Le seul regret que l'on peut émettre, c'est que le scénario soit comprimé dans un film relativement court. Avec un développement enrichi des personnalités et des différents rebondissements, le récit aurait pu développer plus largement ses différentes composantes, et s'épanouir de manière plus réaliste, dans une série courte de quatre ou six épisodes. Mais tel quel, il permet au spectateur de s'évader durant deux petites heures, en s'identifiant avec ce héros prisonnier de toutes parts.
   
Bernard Sellier