Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

Insaisissables,
      (Now you see me),      2013, 
 
de : Louis  Leterrier, 
 
  avec : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Mélanie Laurent, Dave Franco, Morgan Freeman, Michael Caine, Isla Fisher,
 
Musique : Brian Tyler

   
   
Quatre brillants magiciens, Daniel Atlas (Jesse Eisenberg), Merritt Mc Kinney (Woody Harrelson), Henley Reeves (Isla Fisher), et Jack Wilder (Dave Franco), se voient regroupés par un "hasard" dirigé afin d'exécuter des tours plus époustouflants les uns que les autres. Un agent du FBI, Dylan Rhodes (Mark Ruffalo), se voit adjoint une jeune envoyée d'Interpol, Alma Dray (Mélanie Laurent), afin de mettre fin aux exactions de ces "quatre cavaliers" qui cambriolent une banque à l'étranger au cours de leur spectacle. 
 
  Comment un sujet en or comme celui-ci peut-il être gâché à ce point, c'est un mystère et presque un tour de magie ! Parce que si, dans ce fourre-tout particulièrement agité, il y a certes des tours de passe passe, la véritable magie, au sens féérique ou poétique du terme, est totalement passée aux oubliettes. Le scénario emballe cette suite d'illusions et de mystères avec une primarité confondante, tandis que la réalisation de Louis Leterrier, habitué des polars frénétiques, transforme tout cela en une bouillie hystérique dépourvue de la moindre étincelle d'âme. Quant aux personnages, ils sont réduits à l'état de marionnettes désincarnées, au point de ne laisser aucune trace dans la mémoire. C'est bruyant, désordonné, simpliste, prévisible (à moi qui ne suis pas devin, la clé de l'énigme était apparue au bout d'une demi-heure), et particulièrement vain. 
 
   Une tentative d'osmose entre deux genres pourtant palpitants dans leur essence propre, qui se révèle un échec sur tous les plans. Rien ne fonctionne. L'intrigue policière est sans intérêt et bâclée, tandis que la "magie" du spectacle illusionniste est sabordée par une précipitation grossière.

   
Bernard Sellier