Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

Jeffrey Epstein,  pouvoir, argent et perversion,       
( Filthy Rich ),         Série,
         2020 
 
de : Lisa  Bryant, 
 
avec : Michael Reiter, James Patterson,
Vicky Ward, Courtney Wild, Alan Dershowitz, 

 
Musique : Justin Melland
















*******
 
  
            
 
  
  
 

 
 












































































                                                                                
   L'ascension et l'effondrement du milliardaire Jeffrey Epstein, accusé d'avoir abusé d'un nombre incalculable de jeunes filles mineures dans ses multiples propriétés en Floride, à New York, dans les Îles Vierges (son île privée «Little Saint James») et même à Paris...

    Cette mini série en quatre épisodes revisite le destin hors normes de cet homme riche, puissant, adulé par un grand nombre de notables, parmi lesquels Donald Trump, Bill Clinton, le Prince Andrew, Kevin Spacey..., totalement obsédé par les adolescentes qu'il recrutait au sein des collèges de West Palm Beach, la cité pauvre qui n'est séparée que par un simple pont de sa soeur qui abrite une flopée de milliardaires. Le documentaire laisse une très large part aux récits des victimes, pour la plupart glaçants. Car, non seulement l'homme était un escroc financier et un prédateur sexuel compulsif, mais encore il ne reculait aucunement devant les menaces violentes adressées à celles qui envisageaient de déposer plainte.

    L'intérêt de la série réside également dans l'observation des enquêtes, en premier policières, et ensuite diligentées par le FBI, qui oscillent entre obstination (Michael Reiter, chef de la police de Palm Beach) et classement en simple incitation à la prostitution. De nombreux intervenants de tous bords (journalistes, psychologues, financiers, avocats...) livrent leurs commentaires sur l'affaire et le personnage. Mais certains, tels le Procureur Alexander Acosta, qui avait orchestré un compromis secret avec les avocats d'Epstein, n'ont pas souhaité répondre aux questions. On comprend facilement pourquoi, d'autant plus que ledit Procureur sera contraint à la démission en 2019. Quant au «suicide» apparent d'Epstein dans sa cellule, le moins qu'on puisse penser est qu'il est plus que suspect, surtout que le procès devait avoir lieu quelques mois plus tard, et qu'il était susceptible de mettre sur la sellette nombre de personnalités de premier plan. 

    Jeffrey Epstein était un pédocriminel, cela ne fait plus aucun doute. Mais ce qui est au moins aussi abominable, c'est de voir que, comme c'était le cas pour Michel Fourniret et Monique Olivier, une femme, en l'occurrence Ghislaine Maxwell, fille de Robert Maxwell, le magnat de la presse britannique, a soutenu et secondé son compagnon dans la destruction de plusieurs dizaines de personnes de son propre sexe ! C'est terrifiant !
 
  
 Bernard SELLIER

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.