Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


Mal traités,
          2020, 
 
de : Alexandre  Chavouet, 
 
  avec : Philippe Douste-Blazy, Eric Menat, Michael Holick,
 
Musique : --
















*******

 
  
         




















































 
 
 
    Sorti de manière nettement plus discrète (à ce jour 8 décembre 2020) que son concurrent récent 'Hold-up, retour sur un chaos', ce documentaire traite son sujet de manière beaucoup moins agressive, spectaculaire et tape à l'oeil. Ce qui ne signifie nullement qu'il n'est pas virulent dans sa première partie, lorsqu'il démonte avec autant d'évidence que de simplicité les deux processus pour le moins incompréhensibles qui ont marqué les esprits de manière profonde et durable.

    Le premier concerne bien sûr l'hydroxychloroquine (Plaquenil), médicament vendu sans ordonnance jusqu'au début de 2020, connu depuis un demi-siècle et utilisé dans le monde entier sur des milliards de personnes en prévention du paludisme et pour diverses pathologies comme le lupus. En quelques semaines, suite à sa mise en avant par le professeur Raoult, le Plaquenil se voit soudain, non seulement inscrit au tableau des substances toxiques, mais interdit de prescription par des médecins qui l'utilisaient parfois depuis plusieurs décennies. Il n'y a pas besoin d'être complotiste pour trouver ce phénomène plus que bizarre surtout que cette incursion autoritaire dans la prescription médicale est une première. 

    Ce qui accroît encore l'étrangeté c'est que, parallèlement, se développe, par le biais de hauts responsables de la santé publique, une mise en avant du Remdesivir, un antiviral fabriqué par le laboratoire Gilead et dont les effets nocifs sur le rein sont bien connus. Comme par miracle, ce produit, environ quarante fois plus cher que le Plaquenil, devient LE médicament à utiliser. Ce qui poussera l'Union européenne à commander 500 000 doses à Gilead... Tout cela pour que, quelques jours plus tard, le 20 novembre, l'OMS déconseille l'usage du Remdesivir, considéré comme inefficace... Cherchez l'erreur... ou la manipulation. Car Gilead entre temps a empoché plus d'un milliard d'euros dans ce qu'il faut bien appeler une farce... macabre.

    Le film démonte avec clarté ce double tripatouillage qui ne semblera bien sûr suspect qu'aux complotistes purs et durs. Il faut cependant espérer que les actions initiées par certains avocats ou commissions d'enquêtes permettront d'avoir un peu de lumière sur des pratiques pour le moins suspectes.

     Mais au-delà de la dénonciation, le documentaire se plonge heureusement ensuite dans une approche positive qui, fait étrange lui aussi, n'a quasiment jamais été abordé par les 'conseillers scientifiques' abonnés aux chaînes de télévision. A savoir les moyens d'augmenter les défenses immunitaires des potentielles victimes du virus. Comme l'explique fort bien l'un des intervenants, lorsqu'un virus est susceptible de faire mourir son hôte ou au contraire de ne lui procurer aucun symptôme, c'est bien qu'il n'y a pas que sa nocivité qui entre en jeu. Or, comme nous l'écrivions dans un article récent 'Nos médecins savent-ils que le système immunitaire existe ?' paru sur le site Images et Mots et sur Agoravox, il a fallu attendre novembre pour entendre certains médias parler timidement des avantages de la vitamine D. Le documentaire donne la parole à trois spécialistes qui développent les avantages majeurs des vitamines C (le professeur Pierre Kory) et D (le professeur Michael Holick), ainsi que du Zinc. Des éléments ordinaires, bien connus depuis des décennies, que l'on peut se procurer sans aucune difficulté, et qui sont susceptibles d'aider grandement l'instauration d'une immunité correcte. Pourtant, à la place de ces conseils judicieux qui auraient été d'autant plus salutaires que la moitié de la population est en déficit de vitamine D en hiver, les radios et les télévisions nous ont abreuvé depuis dix mois d'informations stressantes et génératrices de panique pour certaines personnes. Mais ce n'est sans doute encore là que la vision d'un adepte du complot !

    Beaucoup plus que 'Hold-up' qui jouait sur le sensationnel facile, nous avons là un documentaire passionnant dont la vision devrait être remboursée par la sécurité sociale... 
  
      Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.