Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Le premier jour du reste de ta vie ",
        2008, 
 
de : Rémi  Besançon, 
 
  avec : Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Deborah François, Pio Marmaï,
Roger Dumas, Marc-André Grondin, Cécile Cassel, François-Xavier Demaison,

 
Musique : Sinclair
















*******

 
  
         




















































 
 
 
                                                            Ne pas lire avant d'avoir vu le film...

   Robert Duval (avec un seul "L"...) (Jacques Gamblin), et sa femme Marie-Jeanne (Zabou Breitman) ont trois enfants : Albert (Pio Marmaï) est en troisième année de médecine ; Raphaël (Marc-André Grondin) entreprend des études imprécises ; quant à la petite soeur, Fleur (Deborah François), elle se prépare à affronter l'adolescence. Sur un peu plus d'une décennie, nous allons partager quelques moments-clés de cette famille ordinaire... 
 
   "Où est-on mieux qu'au sein de sa famille ? Partout ailleurs..." écrivait approximativement, je crois, Hervé Bazin. C'est peut-être ce que pensent ponctuellement quelques personnages de l'histoire, sans pour autant que cette maxime devienne un leitmotiv. Révoltes épidermiques, érosion du temps, sentiments refoulés, rancoeurs mal digérées, souffrances éphémères ou grandes douleurs... Tous les éléments qui constellent la vie de chacun de nous et permettent, par leur universelle banalité, d'entrer dans le ressenti de ces enfants ou adultes désemparés. Il n'y a rien de très original, mais le scénariste-réalisateur a su insuffler à ces petits riens une densité captivante, et observer ses créatures avec autant de pudeur que de sensibilité ou d'humanité. Leurs singularités ne sont jamais outrancières, leurs présences sont toujours gorgées de vie et d'énergie. Certes, le tissu narratif connaît parfois de légers creux, d'occasionnelles longueurs (le concours de guitare invisible), des raccourcis temporels qui artificialisent le propos, mais dans l'ensemble cette petite symphonie chorale, incarnée avec fougue et talent, ne laisse jamais indifférent, tout en procurant quelques beaux moments d'émotions variées. 

 
  
Bernard Sellier  
 
 

 

 

 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.