Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Riens du tout ",
           1992, 
 
de : Cédric  Klapisch, 
 
  avec : Fabrice Luchini, Jean-Pierre Darroussin, Odette Laure,
Marc Berman, Nathalie Richard,

 
Musique : Jeff Cohen
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Les "Grandes Galeries" vont mal ! Le comité de direction désigne Lepetit (Fabrice Luchini) pour redresser le chiffre d'affaire sous un an. Le nouveau directeur expose aux responsables du magasin ses idées et la mise en application commence tant bien que mal... 
 
   Ce titre prémonitoire devrait peut-être s'appliquer au premier degré, car, en effet, il ne sort vraiment pas grand chose de palpitant de ce patchwork. Sur un sujet assez "branché", à savoir la dynamisation d'un groupe de vente grâce à des moyens divers (saut à l'élastique par exemple), le film ne réussit qu'à juxtaposer un grand nombre de menus instants, dont aucun n'est vraiment inventif ou passionnant et de menus personnages, vaguement croqués, mais dont on ne retient finalement que fort peu d'éléments. On a l'impression agaçante d'être face à des morceaux de puzzle dont l'agrégation ne débouche que sur un grand vide, ou presque. On ne peut même pas dire que les gags ou les trouvailles tombent à plat, pour la simple raison qu'ils n'existent pas.  
 
   C'est désespérément pauvre, aussi bien au niveau des dialogues que des situations, et la présence de deux tempéraments comme Luchini et Darroussin ne peuvent rien pour éviter au navire de couler, car tous deux sont dramatiquement sous-exploités, comme c'est d'ailleurs le cas pour les quelques idées scénaristiques qui auraient été susceptibles d'introduire un peu de verve dans ce désert monotone (par exemple, la découverte par Roger (Pierre-Olivier Mornas) des parents de Claire (Nathalie Richard), ou bien l'expérience "sur le tas" de Lepetit, expérimentant la vente en rayon). 
 
   Ce n'est ni une comédie (on ne rit pratiquement jamais), ni une étude sociale (tout est bien trop stéréotypé), ni une satire... C'est... un petit "rien", gentillet, certes, mais inodore, incolore et même, à la limite, ennuyeux. 

 
 Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.