Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

Security,
      2021,  
 
de : Peter  Chelsom, 
 
  avec : Marco D'Amore, Maya Sansa, Silvio Muccino, Valérie Bilello, Tommaso Ragno,
 
Musique : Andrea Farri

  
   
Forte dei Marmi est une petite station balnéaire italienne, très vivante en été, mais fort calme lorsque les vacanciers sont partis. Claudia Raffaelli Santini (Maya Sansa), épouse de Roberto (Marco D'Amore), spécialiste en sécurité, se présente à la mairie, soutenue par un richissime Milanais, Curzio Pilati (Fabrice Bentivoglio). Mais l'agression nocturne de la jeune Maria Speci (Béatrice Grano) va bouleverser la cité... 
 
   Une nouvelle création Netflix qui fonde son synopsis sur la vague de peur qui se développe dans les villes, et la tentation de la sécurisation à tout prix, au besoin en brisant des existences (la méprise tragique dont est victime le vieux Walter Speci (Tommaso Ragno)). C'est un sujet qui est loin d'être inintéressant, et les quatre scénaristes (plus le romancier à l'origine de l'ouvrage !) ont fait tout leur possible pour tirer le film hors des sentiers trop rebattus du genre. Par exemple en concevant des personnages pittoresques (le jeune Dario, le vieil électricien Walter, le milliardaire atteint d'une pathologie peu commune, le professeur d'écriture, Stefano Tommasi (Silvio Muccino), vague copie du John Keating («Le cercle des poètes disparus»...) et en juxtaposant diverses intrigues psycho-politico-sociales. La principale, qui ouvre l'histoire, à savoir l'agression mystérieuse dont est victime la jeune Maria, est un fil conducteur fluctuant, pas toujours très maîtrisé dans ses développements, mais au bout du compte les différents ingrédients du drame finissent par composer un petit tableau pas vraiment glamour de la vision sécuritaire ambiante et de l'arrivisme politique qui enflamme certains esprits, mais suffisamment prenant pour ingurgiter les deux heures du film.  
 

Bernard Sellier