Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Shaolin soccer ",
     ( Siu Lam juk kau ),      2001, 
 
de : Stephen  Chow, 
 
  avec : Stephen Chow, Yin Tse, Vicka Zhao,
Yut Fei Wong, Cecilia Cheung,

 
Musique : Raymond Wong
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   "Pied d'or" (Man Tat Ng) a été un grand joueur de football. Mais, pour avoir raté un pénalty et fait perdre son équipe, l'odieux Hung (Yin Tse) lui fait briser une jambe. Sa carrière est finie. Bien des années plus tard, l'ex-vedette fait la connaissance d'un jeune expert en kung-fu Shaolin, Sing (Stephen Chow), qui cherche désespérément comment briller grâce à son art. Une coupe de football devant avoir lieu prochainement, et dotée d'un premier prix imposant, Pied d'or a l'idée de former une équipe pratiquant lamagie des moines Shaolin. L'entraînement commence... 
 
   Une surprise ! Une bonne surprise. Si l'on passe d'abord sur les excès de certaines scènes qui confinent au délire, mais toujours avec humour, on ne peut qu'être séduit par cette histoire tout à fait originale qui change agréablement des éternelles romances à deux sous, d'une pauvreté qui confine parfois à la misère, que le cinéma américain nous déverse périodiquement à grandes louches, en se contentant de changer les deux acteurs vedette. Ici, outre une idée scénaristique inventive qui réunit la tradition des arts martiaux orientaux (même s'ils sont quelque peu malmenés, c'est le moins qu'on puisse dire !) à la culture footbalistique occidentale, le film regorge de plans surprenants, de trouvailles visuelles ébahissantes, d'un humour parfois à la limite de la finesse, mais cent fois préférable aux pitreries de Jackie Chan, et de quelques moments où la grâce pointe le bout de son nez. Entre une jeune femme boutonneuse qui pétrit sa pâte à pain en dessinant le symbole du Tao, l'écoute d'une pièce classique en fond d'une scène tendre, une équipe féminine grimée de moustaches qui pratique un foot kung-fu et un jeune prodige qui adopte les postures et mimiques de Bruce Lee, le spectateur ne sait plus ou donner de l'œil ou de l'oreille !  
 
   Les trucages sont, de plus, remarquablement efficaces. Si l'on ajoute une musique, certes fort éloignée de la tradition chinoise, mais en accord complet avec l'énergie guerrière qui se dégage de cette équipe volcanique, on peut qualifier cette oeuvre de grande réussite dans le domaine de la comédie originale. En tout cas, même pour le piètre amateur de football que je suis, un moment de divertissement hautement jouissif !

 
 Bernard Sellier  
 
 
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.