Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Témoin muet ",
      ( Mute witness ),      1994, 
 
de : Anthony  Waller, 
 
  avec : Marina Zudina, Fay Ripley, Evan Richards, Igor Volkov, Alec Guiness,
 
Musique : Wilbert Hirsch
 

















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Andy Clarke (Evan Richards), accompagné de sa compagne Karen (Fay Ripley) tourne à Moscou un film d'horreur. La soeur de Karen, Billy Hughes, muette, est chargée de maquiller les acteurs. Un soir, Billy se retrouve accidentellement enfermée dans les studios de tournage. Elle assiste au tournage d'une scène pornographique qui lui semble se terminer par le véritable meurtre de l'actrice par deux hommes. Elle réussit à leur échapper au moment où Karen survient. Mais la police, appelée sur les lieux, ne trouve aucun indice et les supposés coupables prétendent qu'il ne s'agissait que d'un simulacre... 
 
   Quelle nuit ! Et quelle angoisse ! On ne voit effectivement dans tout ce drame que bien peu de lumière, au propre comme au figuré. Le scénariste n'a pas lésiné sur les moyens. D'abord le choix d'une héroïne incapable de prononcer un seul mot. Ce qui ne facilite pas vraiment la communication de ce que l'on vient de vivre, surtout lorsqu'il y a de quoi en avoir la chair de poule ! Ensuite un décor de tournage cauchemardesque qui donnerait le cafard à un régiment d'optimistes. Ce ne sont que souterrains ruisselants, cages d'ascenseurs repoussantes, couloirs glacés, détritus dont on a presque l'impression de ressentir la pestilence. Et dans tout cela des tueurs qui collent aux fesses (charmantes) de la délicieuse héroïne ! Avec, en prime, un scénario habilement agencé, une oppression constante, et d'efficaces rebondissements jusqu'à la fin finale... Une petite pointe d'humour, tout de même, avec l'incapacité chronique d'Andy dans le rôle du sauveteur ! Il n'y a pas à dire, le spectateur qui aime flipper en a pour son argent. Naturellement, on peut toujours ergoter sur quelques détails agaçants, qui semblent coller définitivement à ce type de thriller. Par exemple l'héroïne qui, poursuivie et menacée de mort, décide de rentrer seule chez elle. Et, bien évidemment, de prendre son bain ! C'est fou ce que, depuis "Psychose", les futures victimes aiment fréquenter les douches et les baignoires lorsqu'elles sont harcelées par des tueurs... Enfin... Si cela doit faire partie des passages obligés, pourquoi pas ! 
 
   Un bon cru avec, en prime, le charmant visage de Marina Zudina...
 
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.