Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Ultime décision ",
        ( Executive decision ),          1996, 
 
de : Stuart  Baird, 
 
  avec : Kurt Russell, Halle Berry, Steven Seagal, John Leguizamo,
Oliver Platt, David Suchet,

 
Musique : Jerry Goldsmith
















*******

 
  
         




















































 
 
   David Grant (Kurt Russell) fait partie des services secrets, mais côté bureau plutôt qu'action. Il se retrouve soudain dans le commando qui doit neutraliser un groupe de terroristes dirigé par Nagi Hassan (David Suchet), qui a pris le contrôle d'un 747 en vol vers les Etats-Unis, et demande la libération de son chef Jaffa (Andreas Katsulas). Grâce à un avion expérimental appelé le "rémora", le commando, dirigé par le colonel Austin Travis (Steven Seagal) est introduit dans la soute du Boeing. Mais le but de Hassan n'est pas de libérer Jaffa, mais plutôt de faire exploser l'avion sur Washington avec un importante quantité de gaz mortel... 
 
   Bien sûr, la réalité, hélas, est souvent beaucoup plus horrible et inventive que la fiction ! Mais, si l'on parvient à faire abstraction des dramatiques événements du 11 septembre dans le visionnage de ce film , il faut reconnaître à ce dernier une efficacité sans faille. Tous les ingrédients habituels sont réunis, et, sur le plan purement scénaristique, on ne peut pas dire qu'il y ait vraiment beaucoup d'originalité. Si ce n'est, tout de même la grosse surprise qui, à un quart du parcours, fait disparaître l'un des personnages principaux ! Sur le plan narratif, quelques qualificatifs résument l'oeuvre : tension permanente, suspense, rythme, efficacité. Rien ne manque, ni le désamorçage éprouvant de la bombe, ni les préparatifs minutieux de l'intervention, ni les accès de panique (le rondouillard informaticien Cahill (Oliver Platt), ni les avatars qui pimentent obligatoirement ce type de réalisation (le sergent Cappy (Joe Morton) guidant le déminage depuis son brancard, ni le terroriste, ici d'autant plus réussi que le scénariste a privilégié l'aspect glacial, plus inquiétant encore que les débordements des énergumènes habituellement choisis... Avec, pour couronner le tout, un Kurt Russell en anti-héros, bureaucrate coincé se révélant petit à petit un élément déterminant de l'action. 
 
   Bref, tous les poncifs du genre sont là, mais amalgamés avec une telle maestria que le spectateur demeure scotché en attendant le finale en forme de happy end probable. Que demander de plus à ce genre, dans lequel "Ultime décision" constitue une très bonne réussite ? 
 
   Et puis, nous avons droit à une Halle Berry toujours aussi resplendissante ! Ce n'est pas un moindre atout...
  
 
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.