Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 Le baume du tigre blanc : un moyen simple de prévenir les rhumes et... les infections à coronavirus ?  

    Cet article résulte simplement d'une observation personnelle. Nous vous en faisons part car ce produit, en vente libre dans toutes les (para)pharmacies, est bien connu et peut être utilisé sans aucun danger à partir de 15 ans, sauf en cas de grossesse ou d'allaitement. En raison de son coût modique, et de sa facilité d'utilisation, il serait dommage de ne pas l'utiliser préventivement, surtout pendant cette période troublée, en association avec les produits susceptibles de renforcer les défenses immunitaires qui, chez un grand nombre de personnes, sont amoindries par le mode de vie et d'alimentation que nous pratiquons. (Voir sur ce sujet l'article «Les médecins savent-ils que le système immunitaire existe ?». 

      Une expérience personnelle tout d'abord. Comme un très grand nombre de personnes, j'ai subi, durant plusieurs décennies, les assauts périodiques (en moyenne quatre fois par an) de rhumes certes bénins, mais handicapants et pénibles. Une multitude de virus (deux centaines !) peuvent être à l'origine de ces pathologies : adénovirus, virus respiratoire syncytial, rhinovirus, et... coronavirus. Celui-ci nous intéresse particulièrement en cette période plus que troublée ! En ce qui me concerne, le processus pathologique était toujours le même :
 → 1ère phase : picotements nasaux qui annonçent l'arrivée de la rhinite.
 → 2ème phase : éternuements durant 24 ou 36 heures.
 → 3ème phase : écoulement nasal important pendant 48 heures avec grande fatigue.
 → 4ème phase : nez totalement bouché (heureusement que l'Aturgyl est toujours commercialisé !) et pendant 3 à 4 jours toux sèche souvent difficile à calmer malgré le Néocodion. 

      Jamais je n'avais réussi à enrayer l'installation du rhume une fois que la phase 1 était installée. Que ce soit l'allopathie (antihistaminiques, paracétamol, aspirine...), homéopathie (Aconit composé, allium cepa, Oscillococcinum...), aromathérapie (huiles essentielles d'eucalyptus, niaouli, ravintsara...), je n'avais trouvé aucun produit capable de «couper» le développement de la rhinite. 

      En novembre 2018, au cours d'un voyage de groupe en Inde, une rhinite se déclenche lors de mon séjour à Rishikesh. Le moment était particulièrement mal choisi, car il était hors de question de rester au lit pendant un jour ou deux. J'en ai parlé à notre guide qui s'est procuré dans une échoppe locale un petit récipient contenant un baume réputé miraculeux. Deux ou trois applications légères dans les narines et... l'infection a été stoppée net ! Autant dire que la stupéfaction était réelle. C'était la première fois qu'une substance parvenait à enrayer, en quelques heures, le développement d'une rhinite. L'inscription sur le produit était bien sûr en Hindi et j'ai malheureusement perdu le flacon, prêté à quelques membres du groupe. Mais revenu en France, je me suis intéressé au célèbre Baume du Tigre (blanc, car le brun, très concentré en camphre est réservé aux problèmes articulaires et ne peut être appliqué sur les muqueuses), qui paraissait le produit le plus ressemblant à celui qui m'avait été donné. J'ai commencé à en appliquer une très petite quantité presque tous les jours et, durant ce laps de temps de presque trois ans, je n'ai connu aucun épisode infectieux ! Inutile de préciser que, depuis l'arrivée du Covid 19, j'ai appliqué avec régularité ce baume deux fois par jour. 

    À l'évidence, chaque personne possède une constitution propre, et il serait stupide de considérer cet exemple comme une certitude universelle. Peut-être est-ce un pur «hasard», ou bien mon système immunitaire est-il devenu soudain plus performant ? Cela dit, quel est le risque, pour toutes celles et ceux qui sont sujets à des rhinites périodiques, de tenter l'expérience ? À partir du moment où les très rares contre-indications (grossesse, allaitement, enfants) sont respectées, il n'y a aucune raison de se priver de ce produit que l'on trouve à peu près partout.

    Nous serons reconnaissants aux lecteurs qui décideront d'expérimenter ce processus, de nous faire part de leurs observations. 

    22 juillet 2021

    Nous attirons votre attention sur le fait que tous les Actes ou Produits ci-dessus mentionnés ne sont en aucune façon remboursés par la Sécurité Sociale. Les conseils, consultations & soins constituent une aide pour vous permettre de vous reconnecter avec votre harmonie et votre force vitale naturelles. Il est très important de toujours respecter scrupuleusement les prescriptions thérapeutiques qui ont pu vous être faites par le corps médical ainsi que les conseils prodigués pour éviter toute contamination.