Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
  Cap liberté                   
Poème (Cinérime) inspiré du film : « Ciel d'octobre » de Joe Johnston
 
    Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...    
Dans les sombres couloirs des galeries de mine, 
 S'enterre à tout jamais mon avenir fantôme, 
 Le souffle de l'espoir à chaque instant décline, 
 Pour devenir neutron d'un misérable atome.
 A quoi me sert le rêve d'espace infini, 
 Qui transportait mon âme au-delà des nuages ? 
 Le grand livre cosmique a refermé ses pages, 
 Et masque la clé d'or de son bleu paradis.
 Douce, était la folie qui transportait mon cœur, 
 Intense, l'énergie dont nos vies débordaient, 
 Sans asservissement, la juvénile ardeur, 
 Pour peindre l'impossible aux couleurs du succès.

 Au charbon qui l’obsède et mine chaque jour, 
 Un peu plus ses poumons et sa lucidité, 
 Mon père s’est vendu, sans espoir de retour, 
 Vers la brise légère de la liberté.

À suivre...