Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Contagion ",
                2011,  
 
de : Steven  Soderbergh, 
 
  avec : Gwyneth Paltrow, Matt Damon, Jude Law, Laurence Fishburne,
Kate Winslet, Marion Cotillard, Elliott Gould,

 
Musique :   Cliff Martinez
  
 

 
" The Constant Gardener ", 2004, 
 
de : Fernando Meirelles,  
 
avec : Ralph Fiennes, Rachel Weisz, Hubert Kounde, Danny Huston, Daniele Harford, Archie Panjabi, Bill Nighi, 
 
Musique : Alberto Iglesias 
 

















*******

 
  
         




















































 
 
   Beth Emhoff (Gwyneth Paltrow) rentre d'un voyage à Hong Kong et manifeste rapidement des symptômes inquiétants, de même que son fils Clark (Griffin Kane). Tous deux décèdent et de multiples infections virales semblables à celle qui les a emportés, se manifestent en divers points du monde. Les autorités sanitaires tentent à la fois d'isoler le virus afin de tester le plus rapidement possible un vaccin, et de trouver le patient "zéro" qui a été atteint le premier par la maladie... 
 
   Sous un emballage de film catastrophe, la dernière oeuvre de Soderbergh se rapproche en fait beaucoup plus d'un documentaire vaguement romancé. Les caractéristiques de la vie privée des protagonistes tiennent ici une place infime, qui plus est exposée avec sobriété et délicatesse, tandis que l'accent est mis à 99% sur le déroulement de l'épidémie, ainsi que sur les diverses conséquences humaines, médicales, sociologiques, qui l'accompagnent. Manipulations médiatiques, intérêts personnels, doutes légitimes quant à la fiabilité des informations officielles transmises (qui ne se souvient pas du H1N1...?), scènes de panique et de violences... Toutes ces composantes cohabitent habilement et très efficacement sur le plan dramatique avec la quête scientifique d'une issue le moins catastrophique possible. Le récit affiche une sobriété aussi exemplaire que percutante, même s'il est possible de se questionner sur l'utilité, autre que commerciale, d'avoir fait appel à des acteurs de premier plan pour des apparitions souvent plus que ponctuelles. Quoi qu'il en soit, sans être la tragédie flippante que certains ont vue, cette semi fiction se révèle d'excellente tenue, loin du ridicule qu'exhibait, par exemple, l'"Alerte" de Wolfgang Petersen.

 
    
  Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.