Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Edge of tomorrow ",
         ( Live, die, repeat ),       2014, 
 
de : Doug  Liman, 
 
  avec : Tom Cruise, Emily Blunt, Brendan Gleeson,
Bill Paxton, Jonas Armstrong, Noah Taylor,

 
Musique : Christophe Beck
















*******

 
  
         




















































 
 
   Cinq années de guerre intensive contre une invasion extra terrestre a laissé la planète exangue. Toute l'Europe est aux mains des envahisseurs. Un débarquement anglo-américain de la dernière chance est projeté sur les côtes françaises. Le commandant Cage (Tom Cruise), tout juste arrivé à Londres, se voit obligé par le général Brigham (Brendan Gleeson), de faire partie des premières lignes. Aussitôt arrivé sur la plage, il est tué... 
 
   Deux sources attirent immédiatement l'intérêt du spectateur : la première réside dans l'étonnement de voir un Tom Cruise, habitué des situations de héros sans peurs et sans reproches, se glisser dans la peau d'un professionnel de la lâcheté galonné. La seconde tient à la surprise de visionner un mélange de "Il faut sauver le soldat Ryan" pour les scènes cauchemardesques de débarquement, avec "Un jour sans fin", pour la réinjection permanente des personnages dans une boucle temporelle infinie. Le mixage de ces deux composantes hétéroclites fonctionne correctement, d'autant plus que la dérision affiche un visage souvent plaisant. Une fois le concept apprécié, force est de reconnaître que, si son développement est efficacement mené, si la répétitivité obligée ne manque pas d'une inventivité certaine, avec un rythme toujours soutenu, le procédé reste très basique. L'humour y gagne. La dramaturgie nettement moins. D'autant plus que les hordes invasives, sortes de pieuvres montées sur ressorts, sont, comme c'est hélas souvent le cas, passablement ridicules. Par bonheur, le couple Cage - Rita ("l'ange de Verdun") ne manque pas, lui, de charisme. Et puis, ne doit-on pas remercier les scénaristes qui ont, une fois de plus, envoyé les glorieux combattants américains sauver les pauvres petits européens ?... Que serions-nous sans eux ?...  
 
   
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.