Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     

Flic ou voyou,
      1979,  
 
de : Georges  Lautner, 
 
  avec : Jean-Paul Belmondo, Jean François Balmer, Georges Géret, Michel Galabru, Marie Laforet,
 
Musique : Philippe Sarde

 ❤❤❤ 

   
Lire le poème ( CinéRime ) correspondant : ' Le jeu des lois '

   
Bertrand, l'un des adjoints du commissaire Grimaud (Michel Galabru) a été assassiné dans un motel louche de la banlieue niçoise. Arrive un jour, en voiture de sport décapotable et pas vraiment discrète, un énergumène (Jean-Paul Belmondo) qui prend contact avec les deux "pointures" du milieu : Achille Volfoni (Claude Brosset) et Théodore Musard (Georges Géret) et commence à les monter l'un contre l'autre... 
 
   On reconnaît là un sujet qui évoque un tantinet le thème de "Pour une poignée de dollars" et, puisque la scène se déroule à la frontière italienne, il ne serait pas absurde de voir là un "policier spagnetti". Avec "Tonton" Georges (Lautner) à la réalisation et Michel (Audiard, bien entendu !) à son secours, le résultat ne devrait pas engendrer la mélancolie. Et c'est bien ce qui résulte de leur collaboration, même si le génie des "Tontons flingueurs" n'est jamais égalé.  
 
   L'intrigue, par ailleurs bien construite (mais, est-il besoin de le préciser, le scénario ne nécessite pas un doctorat de philosophie !), passe très vite au second plan et c'est le récital jouissif d'un Belmondo gouailleur, délicieusement désinvolte et déchaîné qui fait tout le charme de cette mouture policière qui a les qualités nécessaires excepté le sérieux ! Ouf... En vrai comique qu'il est naturellement, il fait de chaque scène un petit régal, fort bien secondé par quelques faire-valoir tel Jean François Balmer, mémorable jusque dans ses rôles les plus futiles, ou Marie Laforet, à la voix adorablement précieuse. 
 
   Tout cela date certes un petit peu, mais pour un trio Lautner, Audiard et Belmondo de la grande époque, que ne pardonnerait-on pas ?

   
Bernard Sellier