Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

" La grande attaque du train d'or ",
     
 ( The great train robbery ),      1979, 
 
de : Michael  Crichton, 
 
  avec : Sean Connery, Donald Sutherland, Lesley-Ann Down,
Alan Webb, Malcolm Terris,

 
Musique : Jerry Goldsmith
















*******

 
  
         




















































 
 
   1855. La guerre de Crimée fait rage. A intervalles réguliers, le gouvernement anglais envoie une cargaison d'or par chemin de fer, de Londres à Folkestone, pour payer ses soldats. Edward Pierce (Sean Connery) décide, avec l'aide d'un pickpocket aux doigts aériens, Robert Agar (Donald Sutherland), de voler les lingots. Pour cela, il est indispensable de reproduire d'abord les quatre clés des coffres-forts. Celles-ci sont dispersées et gardées par diverses personnes. La première, Edgar Trent (Alan Webb), est directeur de la banque Huddleston. Edward entreprend une séance de séduction auprès de sa fille, la hideuse Elizabeth (Gabrielle Lloyd)... 
 
   Un coup habilement monté, deux compères complices, une filature policière qui pose de sérieux problèmes de logistique... On ne peut s'empêcher de penser à "L'Arnaque" sorti six ans plus tôt. Assurément, malgré la présence charismatique de Sean Connery et de Donald Sutherland, le film de Michael Crichton ne possède pas l'aura magique, la construction implacable, le génie scénaristique et visuel de son prédécesseur. Néanmoins, cette "grande attaque" est une très agréable surprise. L'époque "reculée", à laquelle se déroule l'action, oblige bien sûr à des techniques rudimentaires, qui peuvent faire sourire lorsqu'on est habitué à celles de "Haute voltige" ou de "Ocean's eleven". Pourtant la reconstitution d'époque, sympathique, le charme rétro des costumes, l'humour discret mais omniprésent, les dialogues à double sens érotique, la présence de deux grandes figures, opèrent sans peine et compensent largement le défaut de technologies modernes haletantes. C'est désuet, charmant, pourvu d'une tension et d'un suspense modestes mais suffisants pour que le rythme ne faiblisse jamais. Donald Sutherland équipé en redingote et haut de forme pour battre un record de vitesse dans le moulage de clés, ça ne se rencontre pas tous les jours !  
 
   Un très jouissif divertissement soutenu par une musique entraînante.

 
  
 
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.