Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

" La grande cuisine ",
   
 ( Who is killing the great chefs of Europe ? ),         1978, 
 
de : Ted  Kotcheff, 
 
  avec : George Segal, Jacqueline Bisset, Philippe Noiret,
Jean Rochefort, Robert Morley, Jean Gaven, Jean-Pierre Cassel
,
 
Musique : Henry Mancini
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Maximilien (Robert Morley) est un critique gastronomique redouté par tous les chefs. L'un des plus appréciés, Louis Kohner (Jean-Pierre Cassel) est un matin retrouvé carbonisé dans ses cuisines, alors qu'il venait de passer la nuit avec une patissière très renommée, Natasha O'Brien (Jacqueline Bisset)...

    La première surprise est de voir le nom de Ted Kotcheff, le réalisateur de "Rambo" ou de "Retour vers l'enfer" au générique d'une comédie policière qui n'a pas grand chose à voir avec les expéditions guerrières précitées. Même si les crimes sont au menu du film, c'est à une joyeuse, goûteuse et virevoltante pantomime que le spectateur est convié dès la mise en bouche. Les dialogues sont croustillants, le rythme échevelé, et les personnages sont d'une truculence (Robert Morley en critique obèse est inénarrable) jouissive. A travers une distribution éclatante, nous assistons à un défilé de chefs qui redoublent de talent mais aussi de sommets égotiques. Quelques scènes sont particulièrement mémorables, telle la rencontre des six chefs français qui se considèrent tous comme menacés alors que seul le meilleur est en ligne de mire du tueur, ou encore la danse règlement de comptes tous azimuts. Cerise sur le gâteau, c'est une joie de retrouver la radieuse Jacqueline Bisset dans la splendeur d'une cheffe brillantissime à la bombe glacée mémorable.

    Un divertissement de choix qui allie avec bonheur humour anglais et psychanalyse des chefs dans une histoire que n'aurait pas reniée Agatha Christie. Et sur le plan technique, on ne peut qu'admirer la qualité visuelle du film présenté récemment (09/2020) à la télévision et qui porte merveilleusement ses quarante deux ans !

  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.