Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


Guyane,
         Saison 1,             2016 
 
de : Fabien  Nury..., 
 
avec : Mathieu Spinosi, Olivier Rabourdin, Flora Bonfanti, Anne Suarez,
Tia Diagne, Santos Cardoso Rubens, Nunes De Melo Maurillo
,
 
Musique : Thomas Couzinier, Frédéric Kooshmanian 
















*******
 
  
            
 
  
  
 

 
 












































































                                                                                                 
                                                                 Ne pas lire avant d'avoir vu la série

   Le jeune Vincent Augier (Mathieu Spinosi), étudiant à l'école des Mines de Paris, se fait envoyer par punition en Guyane pour effectuer son stage. Dès son arrivée il est coaché par un vieux chercheur d'or, Merlot (Patrick d'Assumçao). Vincent se rend compte que celui-ci a découvert un filon. Mais lorsque Merlot se fait exécuter par Louis (Issaka Sawadogo ), l'homme de main du puissant Antoine Serra (Olivier Rabourdin), Vincent se rend compte que le danger guette partout...

    Le démarrage de l'histoire ne s'opère pas sous les meilleurs auspices. Les pilotes de séries affichent souvent leurs plus belles couleurs pour donner au spectateur l'envie de plonger corps et âme dans l'aventure. Nous avons bien ici d'emblée une atmosphère originale et un meurtre. Mais l'authenticité n'est pas des plus flagrantes : nos deux compères tombent pile sur un filon aurifère au bout de cinq minutes de marche dans la jungle. Ensuite, Vincent accompagne Serra et l'assassin de Merlot en plein coeur de la forêt amazonienne pour leur indiquer l'emplacement d'un filon aurifère. De deux choses l'une : ou bien il est suicidaire, ou bien il est maso et il a vu que dans la suite du scénario il allait s'en prendre plein la gueule. Handicap supplémentaire, le dit Vincent, personnage principal assez terne, n'est pas des plus sympathiques, ce qui est ennuyeux. Mais il est loin d'être le seul. A vrai dire, nous sommes ici dans une  configuration semblable à celle d'Ozarc'. A savoir une galerie d'individus tous plus ou moins pourris. Ceux qui parviennent à attirer une bribe de sympathie ne réussissent cet exploit que parce qu'ils sont légèrement moins barbares ou tordus que les autres. Et ce n'est pas la suite qui améliore la situation. Pour parvenir à dénicher une personnalité à peu près blanche, il faut se rabattre sur la jeune Laetitia (Tia Diagne), puisque même Natalie, à l'origine sensible et sensée, se voit elle-même gangrenée par la pourriture ambiante. C'est bien peu ! L'histoire s'enfonce dans une sorte de western tropical où une sauvagerie primaire règne en maîtresse. Quant à la vision de la Guyane, n'en parlons pas. Obsédés de l'or, criminels en tous genres, esclaves exploités sans vergogne, trafiquants mafieux, arnaqueurs aux subventions, tous composent un microcosme vénéneux au milieu duquel une police métropolitaine a pour mission de faire le moins de vagues possibles. 

    Malgré ces réserves majeures, force est de reconnaître que la série possède un véritable souffle dramatique qui ne peut laisser indifférent et que les personnages sont étoffés avec talent. Mathieu Spinosi et Olivier Rabourdin sont particulièrement investis dans cette guérilla poisseuse et mortelle. Cela dit, malgré le maintien inopiné de Vincent en Guyane, l'envie de replonger dans une suite qui s'annonce aussi noire n'est pas intense...

 Bernard SELLIER

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.