Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

Hold-up,
      1985,  
 
de : Alexandre  Arcady, 
 
  avec : Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle, Kim Cattrall, Guy Marchand, Jacques Villeret, Georges Carrère,
 
Musique : Serge Franklin

 
   
Un clown jovial et facétieux, qui se fait appeler Grimm (Jean-Paul Belmondo), a choisi la Banque Intercontinentale du Canada, à Montréal, pour effectuer un audacieux hold-up. Bardé d'une ceinture de cartouches de dynamite, il obtient que le Directeur (Georges Carrère), ouvre la chambre forte, qui contient 2 300 000 dollars. Simon Labrosse (Jean-Pierre Marielle), responsable de la police, tente d'obtenir la libération d'otages. Une jeune femme enceinte, Lise (Kim Cattrall) est bientôt relâchée... 
 
   On connaît le goût de Jean-Paul Belmondo pour la comédie et/ou le cabotinage, parfois limite ("Le Guignolo"). Or quelles sont les deux personnalités dans lesquelles il est possible de "se lâcher" de manière intense : l'aliéné et le clown. C'est donc avec un plaisir gourmand (pour qui aime l'acteur, bien sûr !), d'assister, pendant une première partie joyeusement enlevée, aux facéties du preneur d'otage, et à sa confrontation jouissive avec un Jean-Pierre Marielle psycho-rigide aux petits oignons. L'aspect comique se marie d'ailleurs fort bien avec le déroulement original du braquage, dont la primarité infantile tranche agréablement avec les montages millimétrés, à la technicité évoluée, que l'on nous présente régulièrement ("Ocean's eleven", "Haute voltige"...).  
 
   Mais, syndrome fréquent dans ce genre cinématographique, le rythme comique est difficile à tenir sur la longueur. Une fois le casse effectué, le plaisir retombe nettement. Dès lors, le scénario s'embourbe dans une classique échappée, où intervient, histoire de délayer la sauce, un camionneur obèse, Lasky (Tex Konig), au volant de son cinquante tonnes, dont l'obsession justifie quelques vagues cascades réglées par Rémy Julienne. Heureusement, Jacques Villeret apporte une petite note divertissante, dans la peau d'un Jérémie Planchet, chauffeur de taxi, de son état, doté par la nature d'un sens de l'a-propos réjouissant. Enfin, citons le clin d'oeil (si l'on peut dire !) musical, qui permet de réentendre, sur l'une des places de Rome, le thème de "La Strada" de Fellini, trompetté par le facétieux clown... 
 
   Une demi-réussite, très reposante pour les méninges, qui permet, en outre, d'admirer le charme de Kim Cattrall...

   
Bernard Sellier