Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Hypnose ",
     ( Stir of echoes ),       1999, 
 
de : David  Koepp, 
 
  avec : Kevin Bacon, Kevin Dunn, Ileana Douglas,
Kathryn Erbe, Zachary David Kope, Liza Weil,

 
Musique : James Newton Howard
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Tom Witzky (Kevin Bacon), sa femme Maggie (Kathryn Erbe) et leur petit garçon, Jake (Zachary David Kope), louent depuis quelques mois une jolie maison dans un quartier tranquille de Chicago. Un soir, par défi, Tom accepte d'être placé sous hypnose par sa belle-soeur, Lisa (Ileana Douglas). Ce qui ne devait être qu'un jeu devient rapidement un cauchemar. Tom est sujet à des hallucinations et voit en particulier une jeune fille, apparemment morte. Quant à son fils, il entre en contact avec les défunts sans difficulté ! La pression psychologique devient si forte, que la raison paraît abandonner Tom peu à peu... 
 
   Le début de l'histoire fait incontestablement penser à "Sixième sens", sorti la même année. Si le petit interprète de Jake n'a pas le charisme exceptionnel de Haley Joel Osment, il est cependant bien choisi. De même d'ailleurs que Ileana Douglas, à la physionomie idéale pour une adepte des sciences para-occultes, et Kevin Bacon, intense et totalement impliqué dans ce personnage médiocre, qui a toujours rêvé d'être une personnalité hors du commun, et voit brusquement son souhait réalisé d'une manière pour le moins inattendue et traumatisante. 
 
   Là s'arrêtent les points de mimétisme avec le film de Shyamalan. David Koepp abandonne rapidement l'aspect ésotérique et prend le virage du thriller pur. Avec efficacité, il faut le reconnaître. Le montage nerveux donne, à plusieurs reprises, l'occasion de frissonner. Le propos se voit tout de même réduit au niveau de l'angoisse traditionnelle, avec meurtre, coupables et les sempiternelles aberrations mentales des personnages, qui, dans ce type de film, agissent toujours à contre-courant de ce que voudrait la logique pure. C'est tout au moins l'évidence qui frappe le spectateur lorsqu'il examine  
 
   Dans le genre "peur intelligente", une bonne réussite.
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.