Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
  Le louche Henri                   
Poème (Cinérime) inspiré du film : « Les misérables » de Claude Lelouch
 
    Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...    
Oyez tous, braves gens, cette émouvante histoire : 
 Le parcours de ma vie, Henri Fortin, boxeur. 
 Elle est grise toujours, souvent drapée de noir, 
 Combat du vermisseau contre un destin rageur !
Si vous sentez parfois, au détour d'une page, 
 Le relent douloureux d'un hugolien récit, 
 Ne criez pas, de grâce, à l'indigne mirage. 
 Dieu ne se montre pas avare en facéties !

 Les embruns de la mer étaient le seul parfum, 
 Qui donnait à ma vie le goût de l'espérance. 
 Une mère transie par son amour défunt, 
 Partout le sot mépris, la morne indifférence.

À suivre...