Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Mais qui a tué Pamela Rose ? ",
           2003, 
 
de : Eric  Lartigau, 
 
  avec : Kad Merad, Olivier Barroux, Gérard Darmon, Jean-Paul Rouve,
Lionel Abelanski, Bénédicte Loyen, François Cluzet,

 
Musique : Erwann Kermorvant
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Pamela Rose est assassinée dans un motel de Bornsville. Deux membres éminets du FBI, Richard Bullit (Kad Merad) et Douglas Riper (Olivier Barroux) sont chargés d'unir leurs hautes compétences pour démêler l'énigme. Le Shérif Steve Marley (Jean-Paul Rouve), homosexuel à ses heures, ne voit pas arriver d'un bon oeil ces deux ostrogoths. Ceux-ci font la connaissance d'un étrange et inquiétant animateur radio, Phil Canon (Gérard Darmon)... 
 
   A vrai dire, on peut légitimement se demander s'il est bien utile de résumer l'histoire, qui n'a rigoureusement aucun intérêt. Si l'on est de bonne composition, prêt à tenter de découvrir un hypothétique atome d'intérêt dans ce ramassis pitoyable, peut-être peut-on envisager que les auteurs ont eu l'idée d'expérimenter le thriller non-sensique, fondé sur la débilité profonde des personnages sortis directement d'un congrès de demeurés, et l'absurdité des situations, des dialogues ou du montage (le début du générique au milieu du film...). Dans la théorie, cet amalgame pourrait effectivement donner naissance à quelque chose de loufoque, d'incongru, voire de jouissif. Mais, sans être spécialement constipé le soir de la vision, j'avoue avoir, en tout et pour tout, (très) péniblement souri à deux reprises. Cela dit, je ne suis pas borné au point de refuser l'idée qu'un individu lambda puisse se taper sur les cuisses en regardant cette chose.  
 
   Quelques exemples saisis au hasard : l'un des brillants agents voir une cicatrice au bras de Phil Cannon et demande : une appendicite, peut-être ? ; Douglas, en conversation avec la belle Ginger, se rend brusquement aux toilettes, se vaporise dans le gosier la moitié d'une bombe de déodorant et s'entend dire, lrosqu'il revient vers elle : Inspecteur, vous sentez les WC ; L'un des assassins a saboté la voiture bien aimée de Bullit, c'est-à-dire qu'il a sectionné le tuyau du lave-glace ! : que faire devant ce pressant danger ? Riper sort par le toit ouvrant et, debout sur le capot du véhicule lancé à pleine vitesse, pisse sur le pare-brise ! Si, d'aventure, ce type d'humour (enfin, appeler ça de l'humour, c'est presque indécent...) vous fait éclater les zygomatiques, n'hésitez pas. Jetez-vous sur ce ramassis niveau crotte de chien et âge mental CM2. Sinon, allez voir ailleurs si les protagonistes de cette lamentable et surtout ennuyeuse pitrerie n'y sont pas... Par exemple, redécouvrir l'inénarrable et jubilatoire "Un cadavre au dessert"...
 
  
Bernard Sellier  
 
 

 

 

 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.