Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     

Numb3rs,
       Saison 1,        2005 
 
de : J. Miller  Tobin, John  Behring..., 
 
avec : David Krumholtz, Rob Morrow, Judd Hirsch, Alimi Ballard, Navi Rawat, Diane Farr, Peter MacNicol,
 
Musique : Charlie Clouser

 ❤❤❤ 
 
   
Ne pas lire avant d'avoir vu la série 
 
   Un violeur en série a déjà fait douze victimes. Mais il n'a jamais tué. Pourtant, une treizième est découverte, morte cette fois-ci. Don Eppes (Rob Morrow), agent du FBI, piétine. Occasionnellement, son frère Charlie (David Krumholtz), mathématicien de génie, apprend les difficultés de l'enquête. L'idée lui vient de retrouver, par une formule mathématique, l'endroit probable où est domicilié le criminel, à partir des localisations où ont été trouvées les victimes. Une première recherche ne donne aucun résultat... 
 
    Avec le développement intense des Séries, le génie des créateurs prend lui aussi son envol. L'idée de départ a le double mérite de se révéler fort originale et de plonger le spectateur dans un monde qui, a priori, n'est pas des plus engageants, celui des mathématiques. Cela apprécié, les épisodes reprennent les trames classiques des épisodes de 40 minutes, à savoir le strict minimum événementiel compressé : exposition du problème, recherches, conclusion. C'est d'ailleurs dans cette limitation due au temps que réside le seul handicap de la série : l'impossibilité de développer une intrigue à multi-rebondissements qui tient le spectateur en apnées multiples, grâce à une progression dramatique riche en paliers dramatiques croissants, comme c'est le cas pour "24 Heures", par exemple. Autrement, c'est un quasi sans faute. Des sujets variés visitant aussi bien les tueurs en série que la recherche épidémiologique ou l'architecture. Des personnages soigneusement croqués, intelligemment diversifiés, qui ne sont jamais des robots sans coeur ou sans âme. Des évocations limitées, ( mais aptes à motiver celui qui désire approfondir certaines théories ), sur nombre de domaines passionnants, tels l'influence de l'observateur sur l'objet observé (cf. "La Médecine superlumineuse" de Régis Dutheil"), le rôle du "hasard" dans les comportements humains... Il est possible, pour le moment (03/2019) de se connecter à un site comportant de nombreuses videos de conférences sur les relations physique et conscience. Pour en revenir à cette série, force est de constater que l'orientation mathématique de base tient fort bien la route, et que cette suite de variations se révèle toujours excitante.

   
Bernard Sellier