Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 

Prédestination,
      (Predestination),        2014, 
 
de : Michael & Peter  Spierig, 
 
  avec : Ethan Hawke, Sarah Snooke, Noah Taylor, Elise Jansen, Rob Jenkins, Freya Stafford,  
 
Musique : Peter Spierig

 
   
Un barman mystérieux (Ethan Hawke) fait connaissance un soir d'un jeune homme non moins étrange, qui se fait appeler "la mère célibataire" (Sarah Snooke), et compose des confessions intimes pour des journaux populaires. Il s'agit en fait d'une ex jeune fille, Jane, qui raconte son incroyable histoire... 
 
   Il est pour le moins difficile, voire impossible, de résumer cette aventure déroutante à tous points de vue. La narration commence comme un thriller, avec un insaisissable plastiqueur "pétillant", dont le but ultime est de provoquer en mars 1975 un attentat meurtrier en plein New York. Mais, sitôt l'ouverture bouclée, nous assistons, durant plus de 40 minutes, au récit, lent mais captivant, de l'enfance très perturbée de la jeune Jane. La composante polar semble dès lors passée aux oubliettes. Que nenni ! Car, une fois la vérité (ou plus exactement un semblant de vérité) connue, l'oeuvre plonge dans une suite de paradoxes temporels particulièrement gratinés. La lisibilité visuelle est totale, la mise en scène simple, le contenant classique, mais il n'empêche que le contenu génère une sacrée migraine, et fait passer les séquences de "Retour vers le futur" pour un balbutiement de nourrisson. A vrai dire, est-ce pour cause de sénescence précoce, toujours est-il que deux visionnages supplémentaires seraient utiles afin de décoder l'imbroglio spatio-temporel. Malgré cela, le film est palpitant et la jeune Sarah Snooke frofondément expressive.

   
Bernard Sellier