Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     
 A - Z 
 1 à 7* 
 Séries 
 Récents 
Présentez : larmes !
Poème (Cinérime) inspiré du film : «Les compères» de  Francis Veber
 
   
Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...
   
Toi, mon Lucas jadis aimé, 
 Pour ta prestance et ta bravoure, 
 Que ma mère, mal embouchée, 
 Surnommait "l'homme des cavernes",  
 Peux seul venir à mon secours ! 
 Depuis que mon fils a fugué, 
 Toute ma joie s'est mise en berne. 
 Mon mari est un mollasson, 
 Qui ne sait, devant le danger, 
 Que rabaisser son pantalon. 
 Tu es surpris d'être appelé, 
 Pour cette admirable mission ? 
 Je comprends ta stupéfaction... 
 S'il te plaît, garde le secret ! 
 Je vais t'en livrer la raison : 
 Ce fils est ton petit garçon !


 Mon cher François, jadis aimé, 
 Au travers de tes dépressions, 
 Je dois aujourd’hui te livrer, 
 Avec égards et précaution, 
 Le plus douloureux des secrets ! 
 Ce garçon qui fait ma fierté, 
 Dont tu vois le gracieux visage, 
 Sur cette médiocre photo, 
 A brusquement plié bagage ! 
 Mon mari est bien trop mollo, 
 Pour cette mission délicate. 
 Tu es surpris de mon propos ? 
 Ma confiance envers toi t’épate ? 
 Cela n’est que simple justice ! 
 C’est de ta chaude libido, 
 Qu’est né ce grand garçon : ton fils !

  
À suivre...