Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Rectify ",
         Saison 1,             2013 
 
de : Ray  McKinnon, Keith  Gordon..., 
 
avec : Aden Young, J. Smith-Cameron, Clayne Crawford, Luke Kirby,
Jake Austin Walker, Abigail Spencer, Adelaïde Clemens,

 
Musique : Gabriel Mann
















*******
 
  
            
 
  
  
 

 
 












































































    
                                                                                  Ne pas lire avant d'avoir vu la Saison...

   Libéré de prison après 19 ans derrière les barreaux, un violeur et criminel, Daniel Holden (Aden Young), se voit provisoirement disculpé grâce à une analyse ADN. En attendant un supplément d'enquête, il réintègre la demeure familiale où vivent ses parents et sa soeur Amantha (Abigaïl Spencer). Mais beaucoup de personnes, le shériff Carl Daggett (J.D.Evermore) et le Sénateur Roland Foulkes (Michael O'Neill) en tête, sont persuadés de sa culpabilité... 
 
   Il est facile d'imaginer la difficulté pour un homme qui a passé plus de la moitié de sa vie dans le couloir de la mort, de retrouver une certaine forme de liberté, même si celle-ci est aléatoire. Sans compter bien sûr les tensions que cet élargissement provoque, d'une part au sein de la famille même, et d'autre part au sein d'une petite ville où l'anonymat n'existe pas. Cette situation, profondément éprouvante psychologiquement et socialement est rendue avec beaucoup de finesse et de réalisme dans cette première saison. Le récit fait la part belle aux doutes, aux silences, aux périodes d'isolement, aux suspicions muettes, ce qui confère à l'ensemble un rythme lent, avec l'avantage que l'analyse des tempéraments se développe largement aux dépens de l'action. Celle-ci montre tout de même un absentéisme marqué qui surprend. Au cours des six épisodes, c'est à peine si quelques minutes sont consacrées à l'enquête, ce qui pose en fin de compte un problème de crédibilité. L'ambiguïté de Daniel est intelligemment posée. Il n'en demeure pas moins que le final provisoire, sauvage, arrive de manière un peu impromptue au milieu d'un cadre étonnamment linéaire. Il est donc indispensable de voir comment la seconde saison, plus développée, malaxera des personnalités très charismatiques (la soeur Amantha (Abigail Spencer), profondément aimante, la jeune Tawney (Adelaïde Clemens), touchante dans sa foi naïve, le haineux Teddy (Clayne Crawford)...)), en creusant davantage, il faut l'espérer, le mystère de l'assassinat étonnemment absent jusqu'ici.


 Bernard SELLIER

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.