Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Twister ",
             1996, 
 
de : Jan  de Bont, 
 
  avec : Bill Paxton, Helen Hunt, Cary Elwes, Lois Smith,
Philip Seymour Hoffman, Todd Field,

 
Musique : Mark Mancina
















*******

 
  
         




















































 
 
 
    Bill Harding (Bill Paxton), devenu présentateur météo, arrive avec sa fiancée, Mélissa (Jami Gertz), psychothérapeute, dans un état du sud où se trouve son ancienne équipe, avec laquelle il étudiait, naguère, les cyclones. C'est désormais Jo (Helen Hunt), dont il est séparé, qui conduit les opérations. Il souhaite faire signer à la jeune femme les papiers du divorce. Mais, s'apercevant que l'appareil qu'il avait commencé à élaborer est maintenant devenu réalité, il ne peut résister au désir d'aller à la rencontre des dépressions monstrueuses qui menacent l'état...  
 
   Sans doute encore porté par la turbulence forcenée de "Speed", tourné deux ans plus tôt, Jan de Bont nous offre une série de tornades plus bleu marine que blanches, aussi bien extérieures qu'intérieures. Profitant des effets spéciaux numériques qui commencent à apparaître, il se régale en faisant voler vaches, véhicules, toitures, dans des séquences plus décoiffantes les unes que les autres. Mais, parallèlement, non sans une insistance pour le moins artificielle, il multiplie les orages psychologiques qui secouent les personnages avec presque autant de vigueur que les vents physiques. Le but est manifestement l'efficacité à défaut de l'authenticité. Dans le genre, c'est assez réussi, car, malgré la répétitivité des séquences, et un sujet qui n'est pas follement excitant, le spectateur n'a guère le temps de s'ennuyer. Tous les protagonistes sont des excités du bocal, certains à la limite du comportement suicidaire. Ils souffrent d'une agitation aussi frénétique que pathologique, et, par contamination, les séquences tout comme les dialogues semblent montés sur ressorts. C'est assez épuisant, passablement primaire, assourdissant, parfois cocasse, mais, heureusement, Helen Hunt est là pour nous régaler de son charme piquant. Le plus consternant demeure tout de même les réactions des membres de l'équipe, sautant de joie d'avoir pu assister au passage d'une tornade F5, la plus puissante jamais enregistrée. Est-ce que les habitants du lieu ont eu le même débordement d'enthousiasme, c'est peu probable...
 
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.