Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Le chevalier noir ",
     ( The dark knight ),      2008, 
 
de : Christopher  Nolan, 
 
  avec : Christian Bale, Heath Ledger, Michael Caine, Morgan Freeman,
Gary Oldman, Cillian Murphy, Aaron Eckhart, Maggie Gyllenhaal, Eric Roberts,

 
Musique : Hans Zimmer
















*******

 
  
         




















































 
 
 
  Gotham voit apparaître un jour un gangster particulièrement retors et efficace, le Joker (Heath Ledger). Il réussit à faire chanter les principaux caïds de la ville, les obligeant à accepter les conditions qu'il a édictées. Pendant ce temps, le Procureur Harvey Dent (Aaron Eckhart) manifeste avec puissance et détermination son désir de voir condamner toutes les formes de criminalité. Entre les deux, Batman (Christian Bale) poursuit ses missions de sauveteur et de redresseur de torts... 
 
   Après seulement quatre films majeurs, ("Memento", "Le Prestige", "Inception" et celui-ci), il est évident que Christopher Nolan affiche avec naturel un génie cinématographique majeur. Dans "Memento", il avait prouvé sa capacité de transmuter un polar classique en une création aussi originale narrativement, qu'efficace sur le plan du suspense. Ce n'était déjà pas si mal. Mais ses oeuvres suivantes vont beaucoup plus loin dans l'innovation et le traitement dramatique. Si ce "Chevalier noir" commence à la manière d'un Batman relativement classique, le développement de l'intrigue ne tarde guère à renvoyer les moutures précédentes (dont certaines, reconnaissons-le, étaient assez pitoyables ("Batman et Robin)), au rang de bluettes anecdotiques. 
 
   Christopher Nolan aurait pu, en effet se contenter d'illustrer brillamment un scénario complexe et passionnant grâce à des effets spéciaux d'une qualité remarquable. Les séquences spectaculaires se multiplient, mais, fait rarisime dans la lignée des blockbusters actuels, elles ne sombrent jamais dans le ridicule ou la surenchère infantile, grâce à leur intégration parfaite dans le cheminement dramatique de l'histoire, et à leur lisibilité optimale (merci le Blu-ray !). L'utilisation ultra parcimonieuse du numérique n'est certainement pas étrangère à cette éclatante réussite. 
 
   Il aurait pu se satisfaire d'avoir créé une galerie de personnages particulièrement riche et mémorable. Si le "Joker" du regretté Heath Ledger s'installe immédiatement au Panthéon des individualités inoubliables, il serait injuste d'oublier tous ceux qui l'entourent. Du Batman adulte, sombre et intériorisé de Christian Bale, au Procureur Dent, pivot majeur complexe de l'histoire, en passant par Alfred (Michael Caine), Rachel (Maggie Gyllenhaal), Gordon (Gary Oldman), ou Fox (Morgan Freeman), tous affichent une personnalité soigneusement développée, intense, parfaitement intégrée dans le cours de l'intrigue, bien loin des faire-valoir pâlichons que l'on rencontre le plus souvent. 
 
   Mais le réalisateur ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Alors que la quasi totalité des films d'action contemporains sont bâtis sur un scénario de niveau CM2, (et encore !...), Christopher Nolan réussit ici le tour de force d'opérer une osmose impressionnante de maîtrise entre une aventure constellée de séquences hautement spectaculaires, capables d'enthousiasmer tous les spectateurs de 7 à 87 ans, et une réflexion profonde sur la nature humaine qui se développe progressivement au fur et à mesure que se dévoilent les plans du "Joker". En effet, sous ses dehors de criminel basique, de farceur psychopathe, celui-ci est en fait le révélateur de la part obscure et mortifère qui sommeille en chaque être humain. Et si le dénouement échappe de justesse à une noirceur absolue, c'est moins grâce aux exploits physiques du "héros" qu'à l'émergence d'une étincelle de lumière intérieure, dont la petitesse est inversement proportionnelle à l'efficacité, qui a pour nom : sacrifice. 
 
   Moins alambiqué, malgré sa richesse et sa complexité, que le tout récent "Inception", ce "Chevalier noir" est une réussite enthousiasmante !
 

 
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.