Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

" Demain ne meurt jamais ",       
 ( Tomorrow never dies ),       1997, 
 
de : Roger  Spottiswoode, 
 
  avec : Pierce Brosnan, Michelle Yeoh, Teri Hatcher,
Joe Don Baker, Judi Dench, Jonathan Pryce,

 
Musique : David Arnold
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Dix-huitième James Bond "officiel".  
 
   La troisième guerre mondiale menace. En effet, en mer de Chine, un navire de guerre Britannique est coulé par deux Mig Chinois. L'heure est à la riposte. Mais "M" (Judi Dench), chef des Services Secrets, a un doute. Cette apparente déclaration de guerre ne serait-elle pas un leurre généreusement offert au monde par le magnat de la presse, Elliot Carver (Jonathan Pryce), mégalomane obsédé par le pouvoir que représentent ses émissions et ses journaux ? James Bond (Pierce Brosnan) est donc dépêché à Hambourg, pour assister à la réception mondaine qui accompagne le lancement d'un nouveau satellite de communications. Il y retrouve une ancienne conquête, Paris (Teri Hatcher), devenue Madame Carver... 
 
   Comment parvenir à renouveler le filon lorsque l'on atteint le dix-huitième opus ? Difficile... Pour sa première incursion dans le monde James Bondesque, Roger Spottiswoode, à qui l'on doit l'efficace "Randonnée pour un tueur", ne démérite pas et fournit un ensemble conforme à ce que l'on peut attendre contruit sur une base scénaristique relativement novatrice et intéressante (le pouvoir tentaculaire et absolu des médias). C'est bourré de poursuites abracadabrantes, de combats homériques, d'explosions volcaniques, de gadgets sympathiques (la BMW qui se pilote sur téléphone portable et livre des commentaires déplacés à l'image du taxi robot de "Total Recall"), saupoudré d'une pincée d'humour classique (la seule agréable surprise naît de la courte incursion jouissive du Docteur Kaufman (Vincent Schiavelli), expert es-tortures et assassinats), illuminé par la présence (trop courte) de Teri Hatcher et d'une kung-fu woman aussi efficace que charmante (Michelle Yeoh)... Bref, du tout venant, de bonne qualité certes, mais qui respire beaucoup le déjà vu. On voyage peu dans ce Bond, à peine si l'on aperçoit le décor envoûtant de la merveilleuse baie vietnamienne d'Along.  
 
   Un Bond qui se laisse voir, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable...
 
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.