Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Grimsby agent trop spécial ",
    ( Grimsby ),       2016, 
 
de : Louis  Leterrier, 
 
  avec : Sacha Baron Cohen, Rebel Wilson, Mark Strong, Isla Fisher, Rory Keenan, Ricky Tomlinson, David Harewood, Scott Adkins, Penelope Cruz,
 
Musique :  Erran Baron Cohen, David Buckley
 

 
( The War of the Rose ), 1989,  
 
de : Danny de Vito,  
 
avec : Michael Douglas, Kathleen Turner, Danny de Vito, Sean Astin, Marianne Sägebrecht, Peter Donat,  
 
Musique : David Newman 
 

















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Nobby (Sacha Baon Cohen) vit à Grimsby entre ses neuf enfants, sa copine obèse et passe son temps à picoler dans le bar du coin. Depuis 28 ans, il recherche son frère Sebastian (Mark Strong), dont il a été séparé étant enfant. Il le retrouve enfin alors que Sebastian, éminent agent du MI6 est sur le point d'effectuer une mission délicate. L'arrivée inopinée de Nobby fait foirer la mission, et Sebastian se voit poursuivi par les Services Secrets pour trahison... 
 
   Louis Leterrier s'était spécialisé, jusqu'ici, dans les films d'action survitaminés ("Le transporteur", "Insaisissables"...), avec des résultats pour le moins discutables. Le spectateur en a encore ici la preuve avec une ouverture dont chaque plan doit durer moins d'une seconde, et qui ferait passer celles des James Bond pour des cascades de paralytiques. Mais, grâce (si l'on peut dire !) à l'association avec Sacha Baron Cohen, le réalisateur plonge ici dans le délire absolu. Il faut parfois se pincer pour être sûr que ce que nous voyons sur l'écran est bien réel. Ce n'est plus une parodie déjantée, façon "Kingsman", qui nous est offerte ici, mais un concentré de mauvais goût qui dégoupille ses obus dans tous les domaines (Penelope Cruz et son ONG, les enfants victimes du Sida, la FIFA...), avec une orientation délibérée et répétitive sur les organes sexuels et le cul. Le summum étant atteint avec la scène où les deux compères se dissimulent dans un utérus d'éléphante, avec tout ce qui s'ensuit... Et tout le reste est à l'avenant, tutoyant à de multiples reprises les sommets d'un Himalaya de crétineries assumées. 
 
   Tous les spectateurs qui ont empathiquement vibré en regardant "Le cercle des poètes disparus", se souviennent avec émotion de cette phrase que le professeur Keating (Robin Williams) adresse à Todd Anderson (Ethan Hawke) : "Nous ne rions pas de vous, nous rions avec vous". Dans le cas présent, il est quasiment impossible de déterminer si Sacha Baron Cohen se fout carrément des débiles mentaux de Grimsby dont la vie quotidienne se résume à picoler et à regarder des matches de foot, ou bien s'il se place à leur niveau dans l'acceptation d'une simplicité assumée. Le problème est que trop de débilité finit par tuer la farce. Mais, avouons-le sans honte, il est impossible de ne pas éclater de rire devant certaines monstruosités. Alors, comment noter ce genre de création totalement hors normes ? 6 étoiles pour célébrer l'apogée du mauvais goût, ou bien 1 étoile pour la consternation qui ne peut s'empêcher d'éclater devant ce foutoir scatologique... A chacun de choisir en fonction de ses orientations psychologiques...
 
 Bernard Sellier  
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.