Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Helix ",
         Saison 1,        2004, 
 
de : Cameron  Porsandeh, Mike  Rohl..., 
 
  avec : Billy Campbell, Kyra Zogorsky, Jordan Hayes, Neil Napier,
Hiroyuki Sanada, Mark Ghanimé,

 
Musique : Reinhold Heil
















*******

 
  
         




















































 
 
    
                                                                Ne pas lire avant d'avoir vu la série


   Le Centre de contrôle des maladies d'Atlanta a été informé qu'une station de recherche de l'Arctique a été victime d'un virus. Elle envoie sur place une équipe scientifique composée du Docteur Alan Ferragut (Billy Campbell), de son ex-femme, Julia Walker (Kyra Zogorsky), de la jeune Sarah Jordan (Jordan Hayes) et de Doreen Boyle (Catherine Lemieux). Sur place, ils sont accueillis par le directeur de la base, Hiroshi Hatake (Hiroyuki Sanada)... 
 
   Les zombies n'ont jamais cessé d'être présents au cinéma, souvent dans des productions plus ou moins fauchées, mais, depuis quelques années, ils occupent une place de choix aussi bien dans les séries ("The walking dead") que dans les blockbusters ("World war Z"). Ici, ils interviennent dans un récit qui fait bien sûr penser à "The thing" de John Carpenter. Unité de lieu osée (la banquise n'est pas le décor le plus excitant qui soit), unité de temps (un épisode par jour), unité d'action, toutes ces composantes et/ou contraintes sont habilement amalgamées et gérées pour donner naissance à une oeuvre équilibrée, qui sait afficher ses multiples facettes (thriller, science-fiction, surnaturel, gore) aux moments opportuns, sans débordements excessifs. Certes, les personnages ont un peu de difficulté, dans la première moitié, à exister psychologiquement. Cela s'améliore nettement ensuite. 
 
   Une vague d'inquiétude s'annonce lorsque certains rebondissements ou mystères, à l'évidence hérités de "Lost" font irruption de manière abrupte pour ne pas dire incongrue. Les doigts se croisent alors très fort pour que les scénaristes ne nous refassent pas le coup de l'arnaque : 500 questions, un quart de réponse. Heureusement, si tout n'est pas d'une logique irréfutable, si la cohérence scénaristique est parfois un peu malmenée, l'intérêt ne faiblit pas une seconde. Au final, malgré des moyens qui semblent un peu limités, cette série interpelle aussi bien par ses thématiques que par sa tenue dramatique, et donne envie de connaître la suite. Mais, par moments, quelle musique risible !...

 
  
 
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.