Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Hidalgo ",
            2004, 
 
de : Joe  Johnston, 
 
  avec : Viggo Mortensen, Omar Sharif, Louise Lombard,
 Adam Alexi-Malle, Zuleikha Robinson, C. Thomas Howell,

 
Musique : James Newton Howard
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   Fin du dix-neuvième siècle. Frank Hopkins (Viggo Mortensen), demi-indien, participe au célèbre show de Buffalo Bill (J.K. Simmons), en compagnie de son cheval mustang, Hidalgo. Aziz (Adam Alexi-Malle), émissaire du Sheikh Riyadh (Omar Sharif), assiste à ce spectacle et propose à Hopkins de participer à la grande course à travers le désert, qui existe depuis dix siècles, l'"Océan de feu". La récompense offerte au vainqueur, 100 000 dollars, serait fort utile aux Sioux qui ont été réduits à la misère par les troupes gouvernementales. Le jeune homme accepte et traverse l'océan à bord du "City of Paris". Nombre de concurrents, tous Arabes, considèrent comme un sacrilège que, pour la première fois, un "incroyant" ait le droit de participer à la course. Ils sont cependant assurés de la supériorité incontestable de leurs étalons "purs". Frank fait la connaissance d'une richissime Anglaise, Lady Anne Davenport (Louise Lombard) qui fait concourir un cheval exceptionnel. Elle est prête à tout pour qu'il remporte l'épreuve, car la récompense qu'elle en attend serait l'autorisation de faire saillir sa jument par Al Hatal, le meilleur des chevaux du Sheik... 
 
   Viggo Mortensen serait-il le nouvel aventurier à la mode ? Depuis son intronisation dans "Le retour du Roi", un an plus tôt, il ne manque assurément pas du charisme nécessaire, évoquant au commencement de l'histoire le Jack T. Colton insolent et désinvolte de Michael Douglas dans "A la poursuite du diamant vert". L'histoire est ici assez originale, faisant se télescoper, sans entrer bien sûr dans une analyse profonde des civilisations, le monde américain, déjà porteur de pensées novatrices, libertaires, et le monde musulman, engoncé dans ses croyances ancestrales. Les réductions simplificatrices sont évidemment le danger premier de ce type de confrontation. Mais Joe Johnston est là pour donner naissance, avant toute considération philosophique, sociologique ou mystique, à une fresque aventureuse et, de ce fait, se concentre sur les péripéties dramatiques qui remplissent honorablement leur contrat. L'ensemble, sans être la révélation de la décennie, tient assez bien la route (si l'on peut dire, puisqu'il n'y a que le sable à perte de vue !), encore qu'une seconde ou troisième vision risque de mettre en exergue le clinquant et le simplisme de l'épopée.  
 
   Cela supposé, ne soyons pas trop exigeants et apprécions les aspects positifs qui donnent à cette aventure le goût des grands espaces : paysages grandioses, dépaysement garanti, femme fatale, mirages, tempêtes de sables, nuées de sauterelles, enlèvements... La panoplie des épreuves déploie divers éléments efficaces, comme il se doit. Pourtant, le réalisateur semble sous-utiliser certains de ces ingrédients, comme s'il était aussi pressé que son héros d'arriver au terme de la course ! C'est ainsi que les personnages secondaires, hormis le Sheik Riyadh, se voient traités comme des ombres passagères, qui ne sont manifestement là que parce qu'elles sont le moteur obligé de péripéties indispensables. Leur personnalité passe quasiment à la trappe. Celle de Frank également, d'ailleurs, car ses motivations originelles (culpabilité d'avoir porté aux militaires un ordre qui amènera une tuerie des Sioux) disparaissent aussitôt son arrivée dans le désert, au profit d'une quête primaire de survie immédiate. Il est donc indispensable de se satisfaire des séquences d'action qui nous sont offertes, de l'élégance des pur-sang et de cette conclusion évidente : le modèle du cow-boy, même rudimentaire, l'emporte sur celui des fanatiques. On s'en serait douté...
 
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.