Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots, passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...     

Melodie pour un meurtre,
      (Sea of love),    1989, 
 
de : Harold  Becker, 
 
  avec : Al Pacino, Ellen Barkin, John Goodman, Richard Jenkins, Michael Rooker, William Hickey, Samuel L. Jackson, John Spencer,
 
Musique : Trevor Jones

 ❤❤❤ 
   
   
Un homme a été abattu d'une balle dans la nuque, semble-t-il par une femme. Le détective Frank Keller (Al Pacino) mène l'enquête, mais les éléments sont maigres. Un peu plus tard, un autre homme est tué dans des circonstances semblables. Le détective Sherman (John Goodman) se rend compte que les deux affaires doivent être liées. Il propose à Keller de mettre en commun leurs informations. Elles sont rares, mis à part le fait que, dans les deux cas, la victime, avide de rencontres "chaudes", avait fait paraître une petite annonce sous forme de poème. Ne trouvant pas de piste, les deux policiers décident de passer eux-memes une annonce et de prendre les empreintes de celles qui se présenteront... 
 
   Un flic perturbé psychologiquement, une femme fatale, une série de meurtres, on se croirait presque dans un "Basic Instinct" avant la lettre. Avec cette différence que, malgré l'abattage de Al Pacino, malgré le charme atypique et quelque peu vénéneux de Ellen Barkin, le film de Harold Becker se révèle nettement moins dense, passionnant et intense, que celui de Paul Verhoeven. L'histoire ne manque pourtant pas d'un certain charme, la quête de l'amour prenant assez rapidement le pas sur l'enquête policière. L'oeuvre est donc davantage une variation souvent intéressante sur les apparences, les illusions, le mensonge, le doute, qu'un polar dont on attendrait avec avidité un dénouement sous haute tension. Comme ce sera le cas pour "Malice" quelques années plus tard, le réalisateur nous propose un récit attirant, bien servi par les acteurs, mais qui ne s'élève jamais vers les sommets du genre.

   
Bernard Sellier