Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Ne vous retournez pas ",
      ( Don't look now ),      1973, 
 
de : Nicolas  Roeg, 
 
  avec : Donald Sutherland, Julie Christie, Clelia Matania,
Sharon Williams, Hilary Mason, Renato Scarpa,

 
Musique : Pino Donaggio
















*******

 
  
         




















































 
 
  Christine (Sharon Williams), la petite fille de John (Donald Sutherland) et Laura Baxter (Julie Christie), se noie accidentellement en jouant. Quelques années plus tard, le couple est à Venise, où John effectue des travaux de restauration d'églises.Un jour, Laura fait la connaissance dans un restaurant de deux femmes âgées, Wendy (Clelia Matania) et Heather (Hilary Mason), dont l'une, aveugle, possède des dons de voyance. C'est ainsi que Laura s'entend dire que durant leur repas, Christine, très gaie, était présente entre son père et sa mère. Le choc est rude pour la jeune femme, mais elle retrouve bientôt une gaîté qui l'avait quittée depuis la mort de l'enfant. John, lui, est foncièrement opposé à ce qu'il considère comme du charlatanisme... 
 
   Comme ce sera le cas pour l'inquiétant "Etrange séduction", l'histoire se déroule dans une Venise fort peu touristique, mais au contraire mystérieuse, sombre et passablement menaçante. Durant une grande partie du film, le spectateur suit le quotidien presque banal de ce couple qui tente de retrouver une harmonie interne, sans qu'une quelconque direction lui soit indiquée. Une sourde angoisse s'élève progressivement, et pourtant, hormis quelques vagues éléments troublants, mais somme toute naturels, rien ne permet d'entrevoir l'orientation que va prendre un scénario qui cache remarquablement bien son jeu. Contrairement à ce qui se passe dans le film de Brian de Palma, "Obsession", qui affiche rapidement le choix de l'énigme posée, toutes les hypothèses sont ici ouvertes. C'est une des grandes forces de l'oeuvre. Lorsque le dénouement survient, la donne n'est pas réellement changée, puisqu'il a le mérite (ou l'inconvénient, suivant l'appréciation de chacun) de poser finalement plus de questions qu'il n'apporte de réponses ! Enigmatique, elliptique, fascinant malgré sa banalité apparente, déconcertant, voilà un film qui réussit à créer une atmosphère tendue et oppressante sans jamais employer de moyens spectaculaires ou théâtraux.
 
 
 Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.