Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...

" Retour vers le futur 3 ",   
 ( Back to the Future III  ),         1990, 
 
de : Robert  Zemeckis, 
 
  avec : Michael J. Fox, Christopher Lloyd, Lea Thompson,
Mary Steenburgen, James Tolkan,

 
Musique : Alan Silvestri
















*******

 
  
         




















































 
 
 
   A la fin du second épisode, la De Loréane de Doc (Christopher Lloyd) était accidentellement frappée par la foudre, envoyant son conducteur en 1885 ! Marty Mc Fly (Michael J. Fox) recevait une lettre de son ami, lui ordonnant de ne pas revenir le chercher. Il menait la vie paisible d'un maréchal ferrand dans l'ouest. Mais le jeune homme se trouve par hasard devant une tombe qui porte le nom de Doc et la date du décès : quelques jours après celle de la lettre ! Marty n'hésite pas une seconde ! Il retrouve la voiture qui attend cachée dans une grotte depuis un siècle et se propulse en 1885. Malheureusement le réservoir d'essence est percé et les deux amis se retrouvent coincés au dix-neuvième siècle... 
 
   Changement de ton avec ce dernier volet de la trilogie, même si le fond demeure égal à lui-même, avec ses amusants paradoxes temporels et ses délires visuels. Le rythme passablement agité qui prévalait jusqu'ici laisse la place à une intrigue plus paisible, qui ouvre même la porte à une improbable idylle entre le vieux Doc et la jeune institutrice Clara (Mary Steenburgen). Quelques instants de poésie en contemplant les cratères lunaires ne peuvent faire aucun mal au milieu du vacarme de la De Loréane ! Ce changement n'est pas un mauvais choix dans la mesure où il évite un essoufflement de cette course folle à travers le temps. En effet, même si l'ancêtre du gros Biff, "Molosse" Tannen, plus abruti que jamais, et sa bande de demeurés font agréablement penser aux Dalton, même si l'humour pointe son nez de temps en temps dans les références ironiques au western ( Marty se fait appeler Clint Eastwood tout au long de son séjour ), on pourrait redouter une émergence, même minime, d'ennui. Heureusement un final sur les chapeaux de roues (de chemin de fer !) vient clore en fanfare cette fin des expériences multi temporelles de Mc Fly. 
 
   On ne peut en tous cas que féliciter Robert Zemeckis d'avoir su créer une trilogie dont toutes les composantes sont équilibrées, passionnantes, matière à réflexion (pourquoi pas !) et très souvent hilarantes. Ce n'est pas si fréquent lorsqu'on assiste à la déliquescence de certaines suites ( "Rambo 2", "Taxi 2", par exemple).
 

  
Bernard Sellier  
 
 

 

 

 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.