Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Une vérité qui dérange ",
  ( An inconvenient truth ),    2007, 
 
de : Davis  Guggenheim, 
 
  avec : Al Gore,
 
Musique : Michael Brook
 














*******

 
  
         




















































 
 
 
   Les dangers prévisibles du réchauffement de la planète exposés de manière synthétique par l'ancien candidat à la Présidence des Etats-Unis, Al Gore, au cours de multiples conférences à travers le monde. 
 
   Quelles sont les motivations de l'ex Vice-Président, qui a bien failli battre, il y a six ans, George Bush à l'élection ? Certains prétendent, peut-être avec juste raison, qu'elles sont surtout électorales. Serait-ce d'ailleurs condamnable ? Est-il vraiment moral et humain de préférer, à ce constat terrifiant, qui est partagé par l'ensemble de la communauté scientifique, les soi-disant dangers nucléaires inventés par l'actuel locataire de la Maison-Blanche, pour satisfaire des intérêts purement financiers ? 
 
   Quoi qu'il en soit, le mobile passe largement au second plan, devant l'intérêt incontestable de ce qui nous est présenté. Grâce à une compilation de graphiques édifiants, à un regroupement de données scientifiques diverses, à un aperçu historique de l'évolution terrestre depuis 650 000 ans, le spectateur prend conscience, instantanément, du cauchemar préparé à nos enfants (c'est-à-dire nous, pour ceux qui croient à la réincarnation !), après-demain, si un changement radical de la gestion des éléments qui nous sont donnés par la terre n'est pas rapidement entrepris. Il est vrai que la lecture d'un article, par ci, par là, peut surprendre, inquiéter légèrement. Mais, pris individuellement, il ne suffit pas à secouer profondément la confiance dans l'immortalité du monde qui nous est attribué. Lorsque cinquante, cent données, sont réunies sous forme de courbes impressionnantes ou de simulations numériques, il faut véritablement être aveugle, pour ne pas prendre conscience que l'on est en train de scier la branche qui nous supporte ! L'ensemble ne fait certes pas dans la dentelle, les données sont offertes avec le spectaculaire et le théâtral qui accompagne souvent les documentaires américains (cf. "Fahrenheit 9/11"), mais la fin justifie amplement les moyens utilisés ! 
 
   Tout simplement indispensable, même si les motivations profondes d'Al Gore ne sont peut-être pas hyper limpides (voir à ce sujet l'article de Dominique Guillet)...
 
  
Bernard Sellier  
 
 
 
  
 


Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.