Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Inside ",
          ( From within ),      2008,  
 
de : Phedon  Papamichael, 
 
  avec : Elizabeth Rice, Thomas Dekker, Kelly Blatz, Laura Allen,
Steven Culp, Adam Goldberg, Rumer Willis, Jared Harris,

 
Musique : Jason Cooper, Oliver Kraus
















*******

 
  
         




















































 
 
    Grovetown est une petite ville tranquille. Enfin, disons qu'elle pourrait l'être. Car soudainement une vague de suicides inexpliqués frappe plusieurs jeunes de la cité. Tout commence avec Sean, le fils de Candice Mindle, qualifiée jadis par la communauté de "sorcière" et morte, paraît-il, dans un incendie accidentel, qui se tire une balle dans la tête devant sa petite amie Natalie (Rumer Willis). C'est au tour de Natalie de succomber peu après. Pendant ce temps, le Pasteur du lieu, Joe (Steven Culp) tente d'apporter à ses fidèles un peu de réconfort divin. Mais son propre fils, Dylan (Kelly Blatz), amoureux de la jolie Lindsay (Elizabeth Rice), est persuadé que le mal dont souffre la ville est causé directement par le second fils de Candice, Aidan (Thomas Dekker). Il est meurtri de voir son père aussi faible et se jure de chasser Satan par tous les moyens... 
 
   Globalement, le film ne renouvelle en aucune façon le genre. Fondé sur un thème qui associe fondamentalisme religieux et magie, il puise un petit peu dans différentes oeuvres du genre, de "Carrie" ( Dylan et ses amis sont les descendants directs de Margaret White, la mère de Carrie ), à "Destination finale" ( le spectateur a droit à une petite panoplie de processus mortifères ), en passant par "Les disparus" pour les apparitions fantomatiques, mais ce qui en ressort sous la baguette du réalisateur se classe plutôt dans le passable, voire le médiocre, que dans le transcendant. Cela dit, tout n'est pas franchement à jeter dans cette histoire. D'une part il est toujours souhaitable d'être confronté à l'horreur qui naît de tout fanatisme, quelle que soit la couleur religieuse dont il se pare, afin de prendre conscience que les délires criminels de l'Inquisition sont toujours parfaitement vivaces dans la conscience humaine, et qu'il suffit d'un événement terrorisant ou d'un esprit puissant pour les réveiller. D'autre part il faut reconnaître que nombre de personnalités qui peuplent ce drame ( Roy (Adam Goldberg), Trish (Laura Allen), et surtout Dylan, particulièrement allumé ), sont aussi inquiétantes qu'intenses dans leurs exaltations.  
 
   Une création mineure, imparfaite, dotée d'un scénario plus que moyen, mais intéressante par certains aspects narratifs.

    
  Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.