Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Triple 9 ",
                    2016, 
 
de : John  Hillcoat, 
 
  avec : Chiwetel Ejiofor, Casey Affleck, Aaron Paul, Woody Harrelson,
Kate Winslet, Gal Gadot, Teresa Palmer,
 
 
Musique : Atticus Ross, Leopold Ross, Claudia Sarne, Bobby Krlic
















*******
 
  
         




















































 
 
 
   Michael Atwood (Chiwetel Ejiofor), ancien membre des forces spéciales, effectue avec quelques hommes, dont des flics corrompus, le braquage de la plus grande banque d'Atlanta. Mais la commanditrice du casse, la juive russe Irina Vlaslov (Kate Winslet) refuse de le payer s'il n'effectue pas une seconde mission très risquée. Michael accepte à contrecoeur... 
 
   Dans le genre polar noir, désespéré, vénéneux, manipulateur, le film de John Hillcoat est à marquer, si l'on peut dire, d'une pierre blanche. D'une efficacité visuelle majeure, l'histoire se montre d'abord assez nébuleuse. Il faut dire qu'entre les mafieux, les flics pourris et les flics tout court, la différence a l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette. Progressivement, avec l'apparition de Chris Allen (Casey Affleck) et de son oncle policier atypique, Jeffrey (Woody Harrelson), la mécanique du drame commence à se dessiner plus clairement. Le sectateur se voit plongé dans une sorte de toile d'araignée, dont les différents fils finissent par se fédérer en un anneau minimal, un peu dans la vision du "Cercle rouge" de Jean-Pierre Melville. Relations intimistes et spectaculaires séquences se côtoient avec une maîtrise évidente, générant un rendu sombrissime qui ne laisse jamais indifférent. Les personnalités éclectiques se dessinent peu à peu et émergent lentement d'un scénario initialement opaque. Se démarquent, en particulier, une Kate Winslet glaçante en mafieuse russe, un Michael adorateur du fils qu'il a eu d'Elena (Gal Gadot), soeur d'Irina, et un Woody Harrelson, effectuant le grand écart entre sa fonction d'oncle protecteur, de flic efficace et de drogué désabusé. 
 
   Un cocktail détonant, violent, hyper tendu, déprimant, quelque part entre "Heat" et "Training day".
 
  
Bernard Sellier  
 
 

  
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.