Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Django unchained ",
                2012, 
 
de : Quentin  Tarentino, 
 
  avec : Jamie Foxx, Kerry Washington, Christoph Waltz, James Remar,
Leonardo DiCaprio, Samuel L. Jackson, David Steen,

 
Musique : --
















*******

 
  
         




















































 
 
    Django (Jamie Foxx) et quatre compatriotes esclaves sont sur le point d'être vendus par les frères Speck. Mais au cours de leur transport, ils rencontrent un étrange dentiste ambulant, le docteur King Schultz (Christoph Waltz). Celui-ci exécute les trafiquants, et libère Django. Les deux hommes concluent un marché. Schultz, chasseur de primes, a en effet besoin de son nouvel assistant pour démasquer trois criminels dont la tête est mise à prix... 
 
   Depuis deux décennies, le western n'est plus très à la mode, même si quelques réussites ont parsemé de temps en temps le paysage cinématographique ("Silverado", "True grit", "Open range", et, bien sûr, "Danse avec les loups"). Quentin Tarentino avait déjà profondément marqué de sa patte le film de sabre ("Kill Bill"), et il renouvelle ici l'exploit de donner immédiatement un coup de fouet salvateur à ce genre passablement sclérosé. Dès l'ouverture, le réalisateur plonge avec gourmandise dans le folklore westernien, mais en y gravant ses accents stylistiques personnels, comme jadis l'avait fait Sergio Leone, mais de toute autre manière. La surprise vient du fait qu'il semble même avoir établi certaines limites à ses délires. Pas de trace ici des interminables longueurs monologuées ou dialoguées qui provoquaient l'épuisement, comme, par exemple, dans son "Boulevard de la mort". Durant une grande partie du film, le toujours excellent Christoph Waltz nous régale de séquences particulièrement pétillantes et savoureuses. Evidemment, au final, le réalisateur retrouve ses fondamentaux et ne peut s'empêcher, histoire de satisfaire ses fans et sa propension naturelle à la sauvagerie, de nous servir une débauche de giclées de sang qui métamorphosent la somptueuse demeure de Calvin Candie (Leonardo DiCaprio) en une annexe des abattoirs de Rungis. Malgré cela, et pour qui n'est pas allergique aux débordements bestiaux, cette oeuvre fascinante réserve des moments jouissifs et inoubliables. 
 
   
Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.