Images et Mots
  Bienvenue sur le site d'un manipulateur de mots,
  passionné d'écriture, de cinéma, de musique, d'ésotérisme...


" Le retour du Jedi ",
     ( Return of the Jedi, Star wars VI ),    1983, 
 
de : Richard  Marquand, 
 
  avec : Harrison Ford, Mark Hamill, Alec Guiness,
Carrie Fisher, David Prowse,

 
Musique : John Williams
















*******

 
  
         




















































 
 
   Han Solo (Harrison Ford), congelé par Darth Vader (David Prowse), a été remis à l'ignoble Jabba le Hutt, dont il était le débiteur. Luke Skywalker (Mark Hamill) arrive pour négocier la libération de son ami, ainsi que celle de Leia (Carrie Fisher), également prisonnière. Tous parviennent à s'échapper. Tandis que Luke se rend auprès de Yoda, proche de la mort, Solo, Leia et leur ami Lando Calrissian (Billy Dee Williams) préparent une attaque en vue de détruire la nouvelle "étoile de la mort" dont l'Empereur (Ian McDiarmid) lui-même supervise les derniers préparatifs... 
 
   Ce dernier volet est assez déconcertant. Après un épisode IV "La guerre des étoiles" qui tenait lieu d'exposition, après un épisode V "L'Empire contre attaque", qui entrait véritablement dans le cœur du drame familial et surtout spirituel, celui-ci laisse une étrange sensation de vide. Un vide certes agréable, bourré de personnages originaux, de monstres repoussants, de nounours sympathiques, de décors qui font parfois penser à Indiana Jones, de combats homériques à la "David contre Goliath". Mais tout de même, plus de deux heures de spectacle pour quelques minutes de face à face entre les représentants du côté obscur et le Jedi, porte flambeau de la Force, c'est quelque peu désarmant ! Sans compter que la base du scénario est calquée sur celle du premier volet, à savoir la construction d'une nouvelle étoile de la Mort. Ce qui induit que le dénouement sera, lui aussi, la copie quasiment conforme de son prédécesseur. Tout cela n'est pas d'une folle originalité. On se retrouve dans la situation du second opus du "Seigneur des anneaux", "Les deux tours", dans lequel certaines digressions tiraient en longueur (les passages avec Sylvebarbe). Heureusement, la suite (et fin), "Le retour du Roi", retrouvait le souffle épique et la tension tragique indispensables à une conclusion grandiose. Ici, les trente premières minutes, consacrées à Jabba le Hutt, regorgent de pittoresque et de truculence, mais on ne peut pas dire qu'il y ait grand rapport avec le fond du drame. Les pelucheux Ewooks que découvrent Leia et Solo sont attachants, rigolos, mais, là encore, les longues péripéties qui leur sont consacrées affaiblissent la tension que devrait générer la proximité de la confrontation bien-mal. Le réalisateur insuffle beaucoup de vie, de mouvement, d'humour, fait joujou avec les bipèdes mitrailleurs, de petits scooters volants... 
 
   Bref, c'est une aventure globalement plaisante, mais, en tant que conclusion de cette grande saga aventureuse et spirituelle qu'est "Star wars", c'est tout de même frustrant !  
  
 Bernard Sellier
 

Avertissement : Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition. 
 
Le Site " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.